-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le général Toufik réagit : « Je ne me suis réuni avec personne »

Le général Toufik réagit : « Je ne me suis réuni avec personne »

Accusé par Echourouk d’avoir pris part à une réunion secrète englobant, outre Saïd Bouteflika, Bachir Targtag, l’ambassadeur de France accompagné d’« agents secrets français », l’ex-patron des services algériens Mohamed Médiène, dit Toufik, a réagi ce lundi dans une lettre adressé à la presse  L’information donnée par Echourouk a été répercutée par TSA.
« Dans la soirée du 30 mars 2019, la Chaîne de télévision Echourouk s’est prêtée volontairement à une manipulation grossière en donnant une information invraisemblable qui ne correspond ni à mon éthique ni à mes principes », écrit l’ancien directeur du Département du renseignement et de la sécurité (DRS).
Le général Toufik, qui a dirigé les services du renseignement de 1990 à 2015, poursuit : « Je n’ai jamais rencontré, ne serait-ce qu’une seule fois, le personnage des services de sécurité qui est cité comme ayant assisté à cette pseudo-réunion, depuis que j’ai quitté mes fonctions. M’accuser d’avoir rencontré des agents étrangers pour évoquer des sujets relevant de la souveraineté nationale est une tentative délibérée de me porter préjudice. Je suis connu à l’intérieur du pays et en dehors pour avoir combattu toutes les ingérences extérieures qu’elles soient politiques, culturelles ou économiques ».
Et d’enchaîner : « Quelle que soit la gravité des problèmes politiques qui traversent le pays, je ne peux dévier en aucun cas du principe de la défense de la souveraineté nationale. C’est une règle immuable que j’ai toujours respectée dans mon comportement et mes actes. »
Echourouk parle d’une « deuxième réunion » qui aurait été tenue samedi 30 mars à Alger. C’est cette réunion qui aurait provoqué l’ire de Gaïd Salah, le chef d’état-major de l’ANP. Selon la chaîne TV appartenant à Ali Fodil, « une importante réunion a été organisée samedi 30 mars à Hydra au domicile personnel du général Toufik avec Liamine Zeroual, ancien président de la République ».
Les deux hommes auraient discuté « de l’urgence de trouver des solutions à la situation actuelle qui paralyse le pays ». Le général Toufik aurait fait des propositions concrètes à Zeroual pour que celui-ci conduise la période de transition qui sera mise en place au départ d’Abdelaziz Bouteflika. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email