-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le général Toufik cité comme témoin sera-t-il présent ?

Le général Toufik cité comme témoin sera-t-il présent ?

Le général Hassan, de son vrai nom Abdelkader Aït Ouarabi, ex-chef de la direction de la lutte contre le terrorisme au sein du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), comparaîtra aujourd’hui devant le tribunal militaire d’Oran devenant ainsi le premier haut gradé des services secrets à être jugé.

Mis à la retraite en février 2014, le général Hassan est poursuivi pour « destruction de documents et infraction aux consignes militaires », selon son avocat Me Mokrane Ait-Larbi.

Face à ces accusations, ses proches estiment qu’il a « agi exactement comme un soldat de son rang devait agir ».Le général Hassan, une fois mis à la retraite, devait quitter son poste le 5 février dernier, selon les mêmes sources.

Au préalable, il avait demandé qu’un successeur soit désigné pour lui confier les documents de travail ultraconfidentiels qu’il détenait dans le cadre de l’exercice de ses fonctions en vue d’effectuer une passation de consignes en bonne et due forme avec l’officier qui doit prendre la relève.

Mais à la date échue, aucun successeur n’avait été désigné et le général Hassan s’est retrouvé dans une situation telle qu’il ne pouvait pas partir et laisser derrière lui un bureau vide et des documents sensibles sans qu’il soit certain qu’ils ne tombent pas entre de mauvaises mains après son départ.

Cette attitude lui a valu d’être déféré devant le tribunal militaire de Blida pour « insubordination ». L’avocat du général Hassan a indiqué qu’il avait demandé la comparution du général-major Mohamed MedienealiasToufik, l’ex-patron du DRS, comme témoin dans le procès de son client et demandé que le procès soit ouvert au public.

Le général Toufik avait mis à la retraite en septembre dernier par le président Bouteflika après 25 ans à la tête du service. Le général Toufik « doit être cité comme témoin dans l’affaire pour la manifestation de la vérité et le triomphe de la justice », a indiqué Me Mokrane Aït Larbi.

S’il comparaissait, ce serait la première apparition publique de l’ex-patron du DRS compte tenu du fait que le procès est accessible au public.

Le général Hassan a été entendu, en vertu de l’article 74, par le procureur militaire de la République. Le mis en cause a été entendu par le procureur militaire, le colonel Madhoui, et un mandat de dépôt a été prononcé. Le général Hassan a reçu la visite de sa famille. Au terme de l’interrogatoire, son avocat a demandé une mise en liberté provisoire ; une demande rejetée par le juge d’instruction. Dans une déclaration, Me Aït Larbi a indiqué avoir rencontré son mandant au parloir des avocats de la prison militaire.

Le général Hassan a été transféré à la prison d’Ouargla en vertu de l’article 30 du code de justice militaire qui dispose que, lorsque l’inculpé a un grade égal ou supérieur à celui de capitaine, le ministre de la Défense nationale désigne le tribunal compétent, qui ne peut être celui de la Région militaire à laquelle appartient l’inculpé.
Bras droit du général-majorToufik, le général Hassan a été notamment aux commandes des opérations pour repousser l’attaque du site gazier d’In Amenas en 2013.

Il avait notamment interrogé les trois terroristes qui avaient survécu à l’assaut de l’armée algérienne. La famille Aït Ouarabi avait d’abord pris attache avec le bâtonnier d’Alger, Me Sellini, pour assurer la défense du général. Mais le tribunal militaire de Blida l’a récusé pour « faute d’agrément ». Le bâtonnier d’Alger a dû faire appel, pour assurer la défense du général Hassan, à Me Miloud Brahimi. Ce dernier a refusé de se constituer « par solidarité » avec Me Sellini.Pour rappel, le général Hassan a été arrêté le 27 août dernier en son domicile à Chevalley.

Le tribunal militaire de Blida avait déjà, le 8 février 2014, placé sous contrôle judiciaire le général Hassan avant de poursuivre l’enquête d’usage, qui a abouti à son arrestation suite à un mandat d’arrêt délivré par le même tribunal.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email