-- -- -- / -- -- --
Monde

Le G20 promet une distribution équitable du vaccin ‎

Le G20 promet une distribution équitable du vaccin ‎

Le G20 a promis dimanche de ne ménager « aucun effort » pour garantir la distribution équitable des vaccins contre la Covid-19 dans le monde et soutenir les pays pauvres dont les économies ont été ravagées par la crise, à l’issue d’un sommet virtuel organisé par Ryad.

Alors que la pandémie continue de faire rage, le groupe des plus grandes économies du monde a adopté un ton consensuel sur les défis à venir dans une déclaration finale qui manque de détails sur nombre de questions ayant dominé le sommet.

«Nous avons mobilisé des ressources pour répondre aux besoins de financement immédiats dans le domaine de la santé mondiale afin de soutenir la recherche, le développement, la fabrication et la distribution de tests, de traitements et de vaccins sûrs et efficaces contre le Covid-19 », ont affirmé les dirigeants du G20 dans leur déclaration finale.

«Nous n’épargnerons aucun effort pour garantir leur accès abordable et équitable à tous », ont-ils ajouté.

Alors que les nations les plus riches planifient leurs programmes de vaccination, les experts avertissent que les pays en développement sont confrontés à des obstacles qui pourraient priver des milliards de personnes de la première protection contre le virus.

Les appels se multiplient ainsi pour que le G20 contribue à combler le déficit de financement de 4,5 milliards de dollars à l’Organisation mondiale de la santé pour garantir l’accès de tous aux tests, aux traitements et aux vaccins.

 De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel s’est dite « inquiète » de la lenteur des discussions pour fournir le vaccin contre la Covid-19 aux nations les plus pauvres.

S’exprimant en clôture du sommet virtuel du G20, elle a déclaré : « Nous allons maintenant voir avec l’Alliance du vaccin (Gavi) quand ces négociations vont commencer, parce que je suis inquiète que rien n’ait été encore fait », a-t-elle dit à la presse à Berlin.

Elle a souligné que l’Union européenne, les Etats-Unis et d’autres pays riches avaient déjà passé des accords avec des laboratoires pharmaceutiques afin de garantir leur approvisionnement en vaccins.

L’Allemagne s’est déjà engagée à verser 500 millions d’euros pour le programme mondial de vaccination, baptisé Covax, qui est co-dirigé par la Gavi.

« Le plus important pour moi est que Covax entame les négociations avec les fabricants de vaccins en utilisant l’argent qu’il a déjà collecté », a estimé Mme Merkel.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email