-- -- -- / -- -- --
Monde

Le futur chef de la diplomatie américaine, la « perle rare » de Washington

Le futur chef de la diplomatie américaine, la « perle rare » de Washington

Soulignant que la nomination de Rex Tillerson au poste de chef de la diplomatie américaine serait un réel atout pour les États-Unis, l’ex-chef du Pentagone Robert Gates a appelé à ne pas exagérer ses bonnes relations avec Moscou.

Au poste de chef de diplomatie, le PDG du géant pétrolier ExxonMobil Rex Tillerson, qui possède une grande expérience de travail en Russie et dans d’autres régions du monde, pourrait représenter une grande acquisition pour les États-Unis, estime l’ex-ministre américain de la Défense Robert Gates dans une interview accordée à la chaîne télévisée NBC.

« Il connaît la situation dans les différentes régions — depuis l’Indonésie et l’Amérique latine jusqu’au Proche-Orient et en Russie. Il a eu affaire avec plusieurs leaders de ces pays, il sait comment ils pensent et mènent les négociations.

Il me semble que cet homme au poste de secrétaire d’État est une importante acquisition pour les États-Unis », a indiqué l’ancien responsable. Toutefois, il a appelé à ne pas exagérer l’importance des bonnes relations que Rex Tillerson entretient avec Moscou. « Il est évident que tout chef d’une compagnie américaine qui fonctionne dans le monde entier souhaite avoir de bonnes relations avec les leaders et les autorités des pays dans lesquels il mène son business.

Néanmoins, une attitude amicale est loin de vous transformer en ami », a souligné l’ex-chef du Pentagone, citant comme exemple ses nombreuses rencontres par le passé avec les chefs des services spéciaux soviétiques qui se déroulaient un verre de vodka à la main. De son côté, l’administration du président élu américain Donald Trump s’est félicité de la candidature de Rex Tillesron.

« En tant que secrétaire d’État, il sera un avocat ferme et lucide des intérêts nationaux vitaux de l’Amérique, et il aidera à changer des années de mauvaise politique étrangère et d’actions qui ont affaibli la sécurité et la position de l’Amérique dans le monde », souligne l’administration dans un communiqué.

La candidature de Rex Tillerson devrait être approuvée par le Sénat américain. En juin 2013, lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le président russe Vladimir Poutine a remis à Rex Tillerson la décoration de l’ordre de l’Amitié pour « sa grande contribution à la consolidation de la coopération dans le secteur pétro gazier ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email