-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le FNAC débloque 14 milliards de dinars pour le plan d’action 2015-2019

Le FNAC débloque 14 milliards de dinars pour le plan d’action 2015-2019

Dans le cadre de la prise en charge des jeunes de manière générale et du développement de la formation par apprentissage en particulier, le Fonds national de développement de l’apprentissage et de la formation continue (FNAC) a organisé durant les 13 et 14 septembre 2015 et à Blida, une conférence à l’intention des partenaires et acteurs directs concernés par l’apprentissage.

Cette conférence, qui regroupe les représentants des wilayas de Blida, Tipaza et Médéa, est venue juste après celles tenues à Oran et à Mostaganem. Au total de 15 conférences ont eu lieu du mois de février à décembre au niveau des chefs-lieux de wilayas considérés comme le « bassin d’emplois « et potentiellement prometteuses pour la formation des jeunes.

Le directeur des études au niveau du FNAC, Redha Amine Bendali, a tenu à souligner que le FNAC a joué le rôle principal dans le financement de la formation et d’ajouter : « Nous développons ce type d’action, de formation et de communication pour être à l’écoute de nos partenaires économiques et éventuellement les informer sur les dispositifs réglementaires et sur ce qui se fait au niveau des avantages. Il faut accepter que le secteur économique soit partie prenante dans la formation ».

Ce genre de conférence s’inscrit dans un plan d’action 2015—2019 et conforté par l’instruction n° 343 du 17 novembre 2013 du Premier ministre. Il demande aux entreprises et organismes employeurs de s’impliquer pleinement dans ce processus de formation à même de répondre efficacement à leurs besoins en qualité de main d’œuvre qualifiée et d’améliorer l’employabilité des jeunes désireux d’intégrer rapidement le monde du travail.

Justement et à propos de la main d’œuvre et du monde de travail, nous avons entendu le représentant de l’entreprise publique C R Métal qui se plaignait, dans son intervention de la carence du personnel technique pour une société qui fonctionne avec une main d’œuvre spécialisée.

Par contre, la C R Métal reçoit beaucoup de jeunes formés et destinés à l’Administration. Voulant savoir les causes de ce dysfonctionnement, nous avons posé la question au directeur de la formation professionnelle de la wilaya de Blida, Abdelkader Belbekouche.

Celui-ci a tenu à nous préciser : « Nous sommes en train de travailler avec le CAAL et dans un avenir proche nous organiserons une rencontre avec les jeunes demandeurs de formation pour leur expliquer tout le dispositif des formations dispensées. Nous aurons également les besoins des entreprises « .

Il convient de rappeler, toutefois, que le FNAC dans son plan quinquennal 2015 -2019, a réservé quelque 14 milliards de DA pour la formation professionnelle. A la fin de cette conférence quatre ateliers regroupant différents thèmes ont été organisés avec une problématique pour chacun d’eux et des points à débattre. Et en conclusion, un rapport relatif à la synthèse des recommandations des ateliers est remis par chaque rapporteur.  

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email