-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le FLN tient à ses revendications dans la future Constitution

Le FLN tient à ses revendications dans la future Constitution

Le SG du FLN, Amar Saâdani, a réaffirmé hier lors du point de presse sanctionnant les travaux de la réunion du BP, qu’il a renouvelé au président Bouteflika, dans le cadre de la révision de la Constitution, les deux revendications majeures de son parti à savoir le poste de chef de gouvernement, qui devrait échoir désormais au parti majoritaire qui doit rendre des comptes au Parlement, ainsi que le renforcement des prérogatives de ce dernier. 

« Nous avons exposé au président Bouteflika la vision du parti concernant le futur Etat, qui doit reposer dorénavant sur les équilibres du pouvoir, un rôle plus accru du Parlement dans le contrôle de l’Exécutif, lequel doit être issu du parti majoritaire » a-t-il notamment dit. Saâdani a, dans la même foulée, assuré que les amendements du projet de révision de la Constitution ne sont pas encore définitivement arrêtés. 

« Les spéculations faites autour des grandes lignes de la Constitution ne sont que des lectures de leurs auteurs. Il appartient en dernier ressort au chef de l’Etat de promulguer la mouture finale de la Constitution ainsi que la date de sa promulgation », ajoute-t-il. Saâdani affirme que le président Bouteflika va céder quelques unes « de ses prérogatives » au chef du gouvernement.

L’avant dernière mouture du texte fondamental a été adressée successivement au président du Conseil de la nation, Abdekader Bensalah, au président de l’APN, Larbi Ould Khelifa, au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et au SG du FLN, Amar Saâdani, seuls à avoir obtenu la copie parmi la classe politique. Il leur a été demandé en retour d’apporter des suggestions à ce texte.

Le président Bouteflika conforte Saâdani au FLN

En adressant une copie de l’avant-dernière mouture de la Constitution au SG du FLN, Amar Saâdani, le président Bouteflika semble adresser un message fort aux adversaires du SG du FLN menés par Belayat. Il conforte d’une manière assez explicite Saâdani à son poste et envoie du coup un avertissement aux adversaires du SG qui tentent, depuis des mois, de convoquer une session du comité central pour l’éjecter de son piédestal.

Au sujet des contestataires, Saâdani a révélé que des « mesures disciplinaires » seront prises à leur encontre sans expliquer s’ils doivent passer par le conseil de discipline selon les statuts ou s’ils seront sanctionnés verbalement pour avoir violé les règles de discipline.

Le SG du FLN est revenu sur les préparatifs du 10e congrès du parti dont la date n’a pas encore été fixée. A ce sujet, il a indiqué que la date sera « fixée dans quelques jours ». Des informations persistantes font état de la tenue du 10e congrès vers la fin du mois de mai.

A cet effet, des commissions de wilaya seront installées incessamment a encore indiqué Saâdani. Ce dernier a affirmé avant-hier que le 10e congrès sera préparé par les mouhafadhas aux lieu et place des membres du comité central, comme cela se faisait auparavant. Le groupe Belayat a mis en garde « contre la violation des statuts du parti pour préparer le congrès ».

En effet la décision de Saâdani de multiplier les mouhafadhas dans la majorité des wilayas a mis le feu aux poudres et agace même dans son propre camp. Le SG du FLN, qui n’a pas tenu la 2e session du comité central prévue en 2014 en application du statut du parti, « continue » son bonhomme de chemin, faisant fi des critiques de ses adversaires.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email