-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le FLN obtient la majorité à Médéa

Le FLN obtient la majorité à Médéa

Le parti du FLN a obtenu la majorité aux élections du 23 novembre en remportant la plupart des communes et en obtenant le plus grand nombre de sièges à l’APW, selon les résultats du dépouillement des bulletins de vote.

En effet, le nombre de communes qui est revenu au plus vieux parti a atteint 35 sur 64 que compte la wilaya, perdant 3 communes par rapport au scrutin de 2012, et 2 sièges à l’APW en en obtenant de 15 sur 43.

Quoi que bien positionné et conservant son statut de 2e force politique, le RND est talonné par le parti TAJ qui a fait son entrée dans la scène politique en remportant 11 sièges à l’APW, devançant même le RND qui en a obtenu 10, alors que les partis islamistes ne sont plus invisibles pour les radars.

Le scrutin ne s’est pas passé sans incidents et son déroulement a même été émaillé de cas de violences et par des arrestations, comme à Chellalet El Adhaoura, à 100km au sud-est du chef-lieu de wilaya, où de jeunes perturbateurs ont été arrêtés dans la matinée aux abords d’un centre de vote.

Des affrontements violents ont eu lieu à Draa Smar, à 5 km à l’ouest du chef-lieu, opposant le service d’ordre à des sympathisants du PT dont la formation était en avance lors des dépouillements et dont les résultats ont par la suite été invalidés, donnant l’avantage au FLN, avons-nous appris.

Des actes de vandalisme ont été commis, obligeant les autorités à alerter les services de sécurité, qui ont dû faire face à une foule mécontente qui a brûlé des pneus et dressé des barricades dans les principales artères.

Ayant éclaté vers 2 h du matin, les violences se sont prolongées jusqu’à 4 h, provoquant de nombreux blessés parmi les civils et les agents de l’ordre, qui ont dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants et ont procédé à des arrestations.

L’on a aussi recensé quelques victimes collatérales du scrutin dont 5 imams, qui ont écopé de sanctions disciplinaires, mercredi, pour avoir suggérés à leurs fidèles, dans leurs prêches du vendredi, de voter pour les hommes qu’ils jugent intègres et non pour les aventuriers.

Ce qui vérifie un tant soit peu les appréhensions de Moussa Touati, président du FNA, qui s’est exprimé hier à sa sortie du centre de vote situé au quartier du 24-février à Médéa, où il venait d’accomplir son devoir électoral. Il fustigera les sorties de certains chefs de daïra qui, selon lui, ont obéi aux instructions de certains partis avec lesquels ils se sont réunis avant les élections, à l’instar de ce qui s’est passé dans d’autres wilayas, notamment à Batna et Guelma.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email