-- -- -- / -- -- --
Culture

Le Festimaj raconte le monde de l’enfance

Le Festimaj raconte le monde de l’enfance

La deuxième édition du Festival international de films d’écoles « Festimaj Algérie » se tiendra le samedi 15 juin 2019 à la Cinémathèque d’Alger.
Des fictions courtes et des animations qui racontent le monde de l’enfance vont être projetées lors de cet évènement socioculturel, toujours en quête de partenaires.
Le Festimaj, qui en est à sa 16e édition à l’échelle internationale, offre un écran mondial aux films réalisés par des enfants et des jeunes de 4 à 30 ans. Après une première édition organisée en 2018 à Tizi Ouzou, cet évènement socioculturel arrive enfin à Alger. Des productions de courtes durées, œuvres de réalisateurs représentant de plusieurs pays, s’adressant à un public juvénile de différents niveaux, (maternelle, élémentaire, collégiens et lycéens), sont inscrites au programme de cette manifestation dont le thème central retenu est « Sur la route des migrations et des imaginaires ». Mme Ferroudja Metref, directrice de la boîte Epsilon Communication et organisatrice de l’événement, a fait savoir que « Festimaj Algérie » est une occasion pour établir une union et une convivialité culturelle entre les citoyens, notamment les plus jeunes. « Le Festival international de films d’écoles est consacré à des films courts métrages réalisés par des enfants et des jeunes. Il donne la possibilité et la chance aux enfants et aux jeunes de participer et de voir leurs œuvres projetées pour le grand public », nous a-t-elle expliqué. Mme Metref a toutefois soulevé le problème de sponsoring : « Nous souhaiterions que la réalisation de ce festival soit conçue comme un évènement socioculturel. C’est pour cela que nous cherchons des partenaires en vue d’assurer un écho favorable à l’évènement », a remerciant au passage les responsables du Centre algérien de la cinématographie qui répondu favorablement quant à l’utilisation de la Cinémathèque d’Alger pour abriter le festival. En sensibilisant les enfants et les jeunes à ces thématiques de société, ils deviendront, nous l’espérons, « des citoyens responsables et engagés », a soutenu l’organisatrice. L’événement traitera plusieurs problématiques d’actualité, à l’instar de l’éducation, de la tolérance, de l’éducation à la paix, de l’écologie, du droit des enfants, de la lutte contre les discriminations, du harcèlement à l’école et de la maltraitance.
« Ce sont autant de sujets permettant à notre jeunesse de construire une identité de citoyen, de changer leur regard et de s’ouvrir à l’autre », conclu Mme Metref.
Lors du festival, les spectateurs voteront pour les films présentés au jury le jour de la clôture. Le jury est composé de professionnels de l’audiovisuel, d’artistes, de professionnels de l’éducation et de jeunes.
Il faut rappeler, que le Festival international de films d’écoles offre un écran mondial aux films réalisés par des enfants et des jeunes de 4 à 30 ans et tous les organismes du monde peuvent organiser Festimaj chez eux, du 28 mai au 28 juin. Il y a 25 pays diffuseurs sur les 5 continents.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email