-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le FCE installe son délégué à Los Angeles

Le FCE installe son délégué à Los Angeles

Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) a procédé, jeudi dernier, à l’installation de son délégué à Los Angeles en la personne de Mustapha Baha.

L’organisation patronale poursuit, ainsi, sa ligne de conduite qui consiste à impliquer un plus grand nombre de personnes possible pour pouvoir réaliser l’objectif d’impulser une nouvelle dynamique pour l’économie algérienne.

Pour le président du FCE, Ali Haddad, « le Forum est en mode accélération : sur les actions de plaidoyer pour la transition économique et pour l’amélioration continue et progressive de notre climat des affaires ».

Dans cette optique, il s’agit pour l’organisation patronale d’accroître sa représentation à la fois au niveau régional/local et au niveau international, d’où l’installation de Mustapha Baha en qualité de membre honoraire du FCE à Los Angeles, apprend-on dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

« Cet investisseur, fort de son dynamisme professionnel et associatif, tant aux Etats-Unis qu’en Algérie, et de son attachement viscéral à son pays, nous avons pensé qu’il serait la personne idoine pour représenter le FCE et renforcer les synergies que nous construisons avec nos partenaires américains sur la côte ouest », a déclaré Ali Haddad lors de la cérémonie d’installation de son délégué à Los Angeles. Il a également saisi l’occasion pour « rappeler que l’économie algérienne connaît une percée sans précédent de l’entreprise privée ».

« Hors hydrocarbures, le secteur privé contribue pour plus de 85% à la valeur ajoutée globale. Cette proportion n’était que de 40 % en 1990. Aujourd’hui, il est grand temps pour nous d’accompagner ce fameux virage de la diversification de notre économie que le gouvernement algérien initie et d’adopter une posture plus offensive, valoriser notre savoir-faire et exporter nos produits, nos services… Bref : être les ambassadeurs de premier plan de l’économie algérienne », a soutenu Haddad.

« Je reste fidèlement convaincu que l’entreprise algérienne possède aujourd’hui toutes les capacités pour innover et repenser les modèles économiques sur lesquels notre économie doit bâtir sa transition pour, à la fois, adresser efficacement la couverture du marché national et penser avec succès son déploiement à l’international », a conclut le patron du FCE.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email