-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le faux directeur de la DSPP entendu bientôt

Le faux directeur de la DSPP entendu bientôt

Le juge d’instruction du tribunal de Dar El-Beida entendra dans le fond, lors des prochains jours, le faux directeur de la protection présidentielle, dans l’accusation retenue à son encontre, que ce soit au cours de l’enquête préliminaire ou de l’instruction judiciaire.

Le mis en cause a été arrêté le 26 avril dernier, et ce grâce à une minutieuse enquête menée par les éléments de la police judiciaire de la sûreté d’Alger. Cet individu, qui est considéré comme l’un des plus dangereux escrocs sur la place d’Alger, a été présenté devant le procureur de la République du tribunal de Dar El-Beida, lequel a sollicité de son collègue de l’instruction l’ouverture d’un dossier d’ordre pénal.

L’inculpé Djamel Eddine R., qui a été placé sous mandat de dépôt à la prison d’El-Harrach, se faisait passer pour un conseiller et directeur de la protection à la présidence de la République.

Il risque une poursuite judiciaire criminelle car il se faisait passer également pour un proche du défunt général Larbi Belkhir, lequel occupait le poste de directeur de cabinet à la Présidence. Pis encore, l’escroc distribuait des cartes de visite sur lesquelles était stipulé qu’il occupait le poste de directeur des relations générales au niveau de la présidence de la République. Il promettait à ses proies des postes de travail et des promotions, notamment en ce qui concerne le corps des walis.

Le locataire de la prison d’El-Harrach, qui a été appréhendé par les enquêteurs en flagrant délit au Salon des travaux publics organisé aux Pins-Maritimes, est âgé de 35 ans. Il est originaire de Béchar et habite dans un quartier résidentiel à Draria.

Lors de la perquisition effectuée sur ordre du procureur de la République dans l’appartement qu’il louait, les enquêteurs ont découvert un important lot de documents appartenant à ses victimes. Il comparaîtra, lors des prochains jours, devant le président de la section des flagrants délits du tribunal correctionnel de Dar El-Beida, et ce pour répondre aux graves accusations qui pèsent sur lui.

Il est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation, entre autres usurpation de fonction, utilisation d’une fausse identité et escroquerie. Il convient de signaler que le mis en cause a été écroué sur ordre du juge d’instruction du tribunal de Dar El-Beida relevant de la compétence territoriale et locale de la cour d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email