-- -- -- / -- -- --
Culture

Le fabricant d’imaginaire

Le fabricant d’imaginaire

Présentée lors d’une générale, durant la soirée de ce mercredi 21 janvier, au Théâtre régional de Constantine, la pièce Sanaâ el khayel est la première œuvre pour enfants pour l’année 2015.

Une heure durant, le public, très nombreux et constitué majoritairement d’enfants, a suivi avec autant d’attention que de plaisir l’histoire du grand père El Khayel (imaginaire), ses deux collaborateurs Tayef (l’ombre) et Sarab (l’illusion), principaux personnages de la pièce Sanaâ el khayel (Le fabricant d’imaginaire) écrite par Farid Ferroudji et mise en scène par Yacine Tounsi.

Les faits se déroulent dans un atelier d’horlogerie, dans l’univers magique d’un « gardien du temps ». Tayef faillit à sa mission, celle de respecter le temps, il décide alors de l’arrêter. Cela conduit le grand-père à l’envoyer, avec Sarab, chez la reine du temps dans une tentative de rattraper le temps perdu. S’ensuit alors une série de situations touchantes mettant en avant les qualités humaines et des valeurs morales telles que l’amour, l’entraide et l’amitié.

Captivée par l’histoire, Maram Benzedira, écolière, a indiqué à l’APS que le décor de la pièce l’a transporté dans un monde de rêves merveilleux avec ces horloges géantes que les acteurs faisaient tourner. Un parent présent avec ses deux fillettes à cette générale de Sanaâ el khayel a estimé que la pièce, éducative, met en exergue le respect dû au temps, illustré ici par des horloges dont le tic-tac rythme l’existence.

Sanaâ el khayel a séduit les férus du quatrième art dans la capitale des Aurès, elle est la première production théâtrale pour enfants du Théâtre régional de Constantine (TRC) pour l’année 2015.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email