-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le directeur du tourisme d’Adrar au JI : «ouvrir un hôtel tous les 3 mois »

Le directeur du tourisme d’Adrar au JI : «ouvrir un hôtel tous les 3 mois »

Le secteur du tourisme, sur lequel le gouvernement mise pour diversifier l’économie nationale principalement dans le grand Sud, rencontre beaucoup d’obstacles.
Timimoune, une destination prisée par les touristes étrangers et locaux, connaît un déficit en matière d’infrastructures hôtelières. Un manque de capacités d’accueil estimé à 2 000 lits. Cet état des lieux a été fait par le directeur du Tourisme et de l’Artisanat de la wilaya d’Adrar, Omari Touhami, dans un entretien au Jeune Indépendant en marge du festival du tourisme de Timimoune. Omari Touhami nous a confié que ce déficit est dû au retard accusé dans la réalisation des 90 projets lancés depuis 2012. « Le taux de réalisation de ces projets avoisine les 45% », dit-il, et ajoutant que « nous avons lancé un défi : celui de l’ouverture d’un établissement chaque trimestre ». « Cependant ce déficit disparaîtra d’ici 3 années avec la réalisation de 7 000 lits supplémentaires ». Le directeur du Tourisme a, toutefois, souligné l’inauguration de deux établissements récemment par le ministre du Tourisme, à savoir une aire de repos à Timimoun et un hôtel à Adrar.
Il a précisé que la totalité de ces projets sont entrepris pas des opérateurs privés, à l’exception d’un projet que l’ONAT prend en charge.
Il a tenu à rassurer ces investisseurs en leur promettant un accompagnement permanent dans leurs réalisations, principalement dans leurs démarches administratives qui, souvent, posent problème. Un autre volet très important dans le secteur du tourisme est celui de la professionnalisation de ce métier.
Sur ce sujet, le responsable du tourisme de la wilaya d’Adrar regrette un manque flagrant.
Et à cette occasion, il lance un appel aux autorités compétentes pour lever le gel sur un projet de construction d’un Institut de formation en tourisme, « car malgré l’ouverture de certaines spécialités en tourisme dans les centres de formation, cela ne règle pas le problème », regrette-t-il. 
Interrogé aussi sur le nombre de touristes qui sillonnent l’Oasis rouge, Touhami se dit optimiste quant à l’augmentation des touristes durant cette haute saison. « Jusqu’au jour d’aujourd’hui, nous avons enregistré le passage de plus de 10 000 touristes locaux et plus de 2 000 étrangers de différentes nationalités, venus principalement de France d’Allemagne, et de Chine aussi », précise-t-il . Ce nombre, selon nos prévisions, augmentera de 15%, atteindra respectivement les 14 000 et 5 000 touristes.
Pour leur part les différents touristes rencontré sur place ont, à l’unanimité,exprimé leur mécontentement pour ce qui est de leur prise en charge en matière de conditions d’hébergement et aussi de leur accompagnement dans les différents sites touristiques. « La nature nous a bien gâtés, Timimoune est une très bonne destination de vacances que je recommande à toute personne, mais il y a un manque flagrant en matière de prise en charge », regrette une touriste d’origine algérienne, venue de France en compagnie de ses petits-fils.
Ainsi, mmultiplier les établissements hôteliers et améliorer la qualité de service seraient les priorités des autorités concernées, pour developper le secteur.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email