-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le directeur de la prison d’El Harrach et son adjoint suspendus

Le directeur de la prison  d’El Harrach et son adjoint suspendus

De sources judiciaires concordantes, nous avons appris que le directeur de l’établissement pénitentiaire d’El Harrach et son adjoint ont été suspendus de leurs fonctions hier, suite à l’évasion d’un détenu impliqué dans une affaire de drogue.

Le prisonnier a usé de la complicité d’une de ses connaissances qui s’est introduite à la prison d’El Harrach après s’être présentée en qualité d’avocate. Elle a utilisé la carte professionnelle d’une avocate qui avait perdu son porte-documents depuis plus de deux semaines et a réussi à faire sortir le mis en cause, qui a changé ses vêtements dans le bureau réservé à l’accueil des détenus.

Le fugitif, qui a été transféré de la prison de Koléa à El Harrach, allait être jugé incessamment par le tribunal criminel d’Alger. Il faisait partie d’un réseau de narcotrafiquants. Suite à quoi, le procureur de la République d’El Harrach a ordonné aux gendarmes l’audition de tous les gardiens exerçant au niveau de la prison et ce dans le but de délimiter la responsabilité de chacun d’entre eux.

Le même procureur a préféré confier le dossier aux éléments de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale alors que la compétence sécuritaire relève de la police judiciaire de la sûreté. Le directeur de la prison d’El Harrach et son adjoint comparaîtront aujourd’hui devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed, pour répondre des graves accusations qui pèsent sur eux par négligence manifeste ayant conduit à l’évasion d’un dangereux baron de la drogue.

Par ailleurs, la fausse avocate comparaîtra aujourd’hui devant le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed pour plusieurs chefs d’inculpation à savoir faux et usage de faux dans des documents officiels, usurpation de qualité et usurpation de fonction.

Le parquet d’El Harrach a donné de directives pour boucler toutes les issues menant vers les wilayas du centre du pays et ce dans le but de mettre la main sur l’évadé. Il est à noter que le procureur de la République du tribunal d’El Harrach a informé par le biais d’une correspondance le premier responsable du parquet général de la cour d’Alger lequel de son côté a ordonné l’ouverture d’une enquête juridico-administrative.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email