-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le DGSN Hamel rassure : «Vous pouvez compter sur Afripol»

Le DGSN Hamel rassure : «Vous pouvez compter sur Afripol»

La grande marée humaine qui s’abat sur l’Europe, les attentats terroristes qui se multiplient sur le Vieux-Continent, le crime organisé qui prolifère et celui électronique qui prend de nouvelles dimensions, beaucoup plus djihadistes, sont autant de menaces qui pèsent sur l’Europe.

Et pour contrer ces menaces, parfois sur leurs propres territoires, les chefs des polices européennes et méditerranéennes ont décidé de créer une police unie, Euromed-Police IV. Une police dont l’Algérie est membre.

Invité d’honneur aux quatrièmes travaux d’Euromed-Police IV, tenus les 6 et 7 septembre passés à La Haye, aux Pays Bas, le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) et actuel président de la Police africaine (Afripol), le général-major Abdelghani Hamel, a rappelé à ses homologues, des représentants de haut niveau et des directeurs généraux de polices des quatre coins du monde, la grande contribution que peut apporter Afripol pour le monde dans sa lutte contre le crime organisé, le phénomène du terrorisme, l’immigration clandestine, la cybercriminalité et le trafic d’armes, d’humains et de drogue.

« Afripool est un moyen décisif dans la coopération policière mondiale « , a-t-il déclaré devant les hauts responsables des structures policières internationales, notamment Interpol (Police internationale), Europol (Police européenne), Asiapol (Police asiatique) et euromed (Police euro-méditerranéenne). M. Hamel a ajouté qu’ « Afripol est une valeur ajoutée au nouveau système de sécurité mondiale « .

Dans son discours devant les hauts représentants des polices venus des quatre coins de la planète, le général-major Abdelghani Hamel a qualifié Euromed-Police IV comme étant une importante structure policière. Selon lui, grâce à Euromed-Police IV, les différents services de police des deux rives vont pouvoir mieux gérer les différents fléaux qui menacent la sécurité de la région.

« L’importance de l’action conjointe, de la coopération et de la coordination entre les services de sécurité dans les pays des deux rives pour répondre aux différents défis de sécurité et trouver des solutions appropriées à de nombreux phénomènes criminels sérieux seront beaucoup plus intenses grâce à Euromed », a-t-il expliqué.

M. Hamel a appelé ses homologues de la police européenne (Europol) a plus de coopération entre les Polices des deux rives de la Méditerranée pour faire face aux multiples défis qui mettent la sécurité et la stabilité de l’ensemble de la région en danger.

Les phénomènes du terrorisme, de l’immigration clandestine et du crime organisé sont autant de défis que le président actuel de la Police africaine (Afripol) a tenu à dresser devant les chefs des polices européennes, tout en appelant à créer une passerelle numérique basée sur les échanges de renseignements et expertises entre Europol et Afripol, et ce pour contrer ces menaces.

Afripol, un maillon fort

En présentant Afripol, son président actuel Abdelghani Hamel a souligné l’importance du mécanisme de cette police pour lutter contre la grande criminalité organisée en Afrique, soulignant qu’aujourd’hui, Afripol est en pleine phase d’évaluation des portées des menaces à la sécurité, qui affectent le Continent noir. Elle est aussi en train de détecter les foyers du crime organisés en Afrique.

Afripol développe également une plate forme pour une coopération accrue avec ses homologues européens, à travers l’échange d’expériences et d’informations afin d’assurer une plus grande efficacité face aux menaces qui prévalent, non seulement en Afrique mais également en Europe.

Le président de l’Afripol, le général Abdelghani Hamel, a rappelé à ses homologues étrangers le rôle central que va jouer Afripol pour la sécurité de l’Afrique dans le cadre de la feuille de route de l’Union africaine (UA) pour la prévention, le maintien de l’ordre et la lutte contre le crime transfrontalier.

D’ailleurs, la première assemblée générale de l’Afripol, qui s’est tenue à Alger du 14 au 16 mai derniers, a permis d’établir une structure organisationnelle nouvelle un plan d’action, une feuille de route claire et des moyens de communication et d’échange d’informations entre les différentes polices des pays africains.

Dans ce contexte, le président d’Afripol a appelé ses homologues à plus de coopération internationale et à une collaboration opérationnelle qui permettrait aux « soldats » chargés de l’application de la loi au niveau régional et international de se tenir au courant des transformations que connaît la criminalité moderne et d’acquérir l’expertise, les compétences et les capacités techniques modernes nécessaires pour traiter plus efficacement les diverses formes de criminalité qui menacent les deux continents, voire le monde entier.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email