-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le député FFS Khaled Tazaghart et ses partisans rallient le parti d’Abdelaziz Bélaïd

Le député FFS Khaled Tazaghart et ses partisans rallient le parti d’Abdelaziz Bélaïd

Les partisans du député de Tazmalt Khaled Tazaghart, dissidents du Front des forces socialistes (FFS) depuis près de trois ans, ont rallié le Front El-Moustakbal (FM) ou (Front de l’avenir), d’Abdelaziz Bélaïd. Ce ralliement sera, officiellement, annoncé par les animateurs du FSLD lors d’une conférence de presse prévue le 12 du mois courant.

Une rencontre a été consacrée à cette question dans la soirée de samedi à dimanche où les dissidents du FFS ont passé en revue toutes les options qui leur étaient offertes.

Autrement dit, les animateurs du Forum socialiste pour la liberté et la démocratie (FSLD), organisation non agréée, ont finalement pris la décision de rallier ce parti après avoir été contactés par plusieurs formations politiques et contacté, eux aussi, plusieurs organisations auxquelles ils ont soumis une plate-forme d’une quinzaine de points à ajouter dans leurs programmes, ceci comme condition pour rejoindre organiquement un quelconque parti républicain sans compter d’autres conditions liées à leur statut qu’ils devraient rejoindre.

Des contacts avaient eu lieu entre le FSLD et plusieurs partis dont l’UDS, le MPA, le PT, le PST, etc. Récemment, un accord aurait été signé par les deux parties. Il tournait autour de plusieurs points, notamment l’intégration des instances dirigeantes du parti par certains membres, l’intégration de leur plate-forme dans le programme du parti, notamment « l’institutionnalisation de tamazight comme langue nationale et officielle dans la prochaine révision de la Constitution, faire du nouvel an amazigh une journée fériée et une fête nationale, l’application de la loi du chahid et du moudjahid, la reconnaissance de statut du chahid aux militants de la liberté et de la démocratie tombés au champ d’honneur entre 1963 et 1965, ainsi qu’un statut de chahid pour les victimes de la répression du 8 mai 1945, un plan de développement socio-économique au profit de la wilaya, notamment les zones montagneuses et rurales, etc.

A noter que les dissidents du FFS regroupés au sein du FSLD seraient une soixantaine d’élus APC des wilayas de Béjaïa et de Bouira, 4 APW, d’anciens membres fondateurs du FFS et militants de la première heure et des militants de base de plusieurs communes de la wilaya de Béjaïa et Bouira.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email