-- -- -- / -- -- --
Sports

Le CSC aux commandes, l’USMA champion

Le CSC aux commandes, l’USMA champion

Comme il fallait s’y attendre, le clasico ayant opposé la JSK à l’USMA a drainé la foule des grands jours. Celle-ci a été gâtée puisque la rencontre a tenu toutes ses promesses. Le dernier mot est revenu aux Usmistes, qui ont réussi à damer le pion aux Canaris à Tizi Ouzou-même. A retenir le début en fanfare du CSC, qui est allé s’imposer à l’Arba face au RCA et s’installe ainsi aux commandes en solo.

Au terme de la première journée, la formation du Djurdjura, avec l’apport de son public et l’avantage du terrain, partait avec les faveurs des pronostics devant les gars de Soustara, un adversaire pourtant amoindri par l’absence de deux pièces maîtresses. Une fois de plus, la réalité du terrain vient de déroger à la règle du moment. Ainsi, les hommes de l’entraîneur Velud, bien qu’évoluant en infériorité numérique mais disciplinés tactiquement, ont déjoué tous les pronostics en s’imposant logiquement face une équipe kabyle ayant cédé à la pression du résultat, usant d’un jeu à l’emporte-pièce sans conviction. A la faveur de leur succès, les Rouge et noir viennent de confirmer être disposés à défendre crânement leur titre.
Le stade de l’Arba a été le théâtre de l’une des affiches de ce round qui devait mettre aux prises le RCA avec le CSC, tous deux victorieux lors de la journée précédente. Pour rappel, un second succès est synonyme de place de leader.
Il semble que les Sanafir, plus aguerris et bien en jambe, ont pris le dessus sur les protégés du coach Mekhazni en empochant les trois points leur permettant de prendre les commandes et, du coup, leur revanche.

De son côté, le MCA a réussi l’essentiel en battant l’ASO mal inspirée. Sans convaincre, les coéquipiers de Sylla ont dû attendre le second half pour faire la différence, profitant des erreurs de placement de la défense chélifienne et de l’expulsion du capitaine Zaoui, pour porter le coup fatidique et arracher leur première victoire, lesquelles leur redonner a confiance. Galvanisé par son succès face au MCA, le MCEE s’est présenté au stade Lavigerie pour la confirmation face à l’USMH. Cela s’est d’ailleurs concrétisé sur le terrain. En effet, les hommes de l’entraîneur Goavec avaient les trois points nécessaires mais c’était compter sans l’abnégation et la détermination des Harrachis qui, dans les vingt dernières minutes, ont réussi à renverser la vapeur et à s’offrir une bouffée d’oxygène.

Durant la rencontre des nouveaux promus, qui s’est déroulée au stade Zabana, l’ASMO a plié le match en première période face au NAHD. Ce dernier trouve en effet des difficultés à s’adapter au rythme de la compétition. Enfin, la JSS confirme sa bonne santé après son nul ramené de Chlef puisque les protégés de l’entraîneur Alain Michel ont contraint le MOB au partage des points à Béjaïa. Rappelons que le CRB a battu le MCO en ouverture de cette journée alors que l’ESS jouera son match retard contre l’USMBA demain.

Le clasico tourne au drame

La nouvelle de la mort du goléador de la JSK, le Camerounais Albert Ebossé, a été un choc dans les milieux sportifs, en particulier pour la famille footballistique. Cette dernière s’est indignée du comportement des supporters kabyles qui, pour manifester leur mécontentement, ont lancé des projectiles dont l’un d’eux a touché le joueur à la tête.
Ce dernier a succombé à sa blessure et a rendu l’âme à l’hôpital de Tizi Ouzou.

L’information a été confirmée par le président de la JSK, Moh Cherif Hannachi sur la chaîne satellitaire A3, au cours de l’émission « Championnat professionnel ».
C’est la consternation chez les coéquipiers du défunt Ebossé qui n’en reviennent pas car la rencontre s’est pourtant terminée sur un fair-play exemplaire.

Le président de la LFP Mahfoud Kerbadj, intervenant sur A3 a qualifié cet acte d’abominable. Un acte qui vient ternir l’image du sport en particulier et de l’Algérie en général. Il souhaite que cela ne se reproduise plus car la violence dans les stades ne sert aucunement le football. Mahfoud Kerbadj a ajouté avoir été surpris d’apprendre la nouvelle alors que le match s’était déroulé dans le fair-play total.
Aucun indice ne présageait qu’un évènement tragique allait se produire, provoquant la mort du buteur de la rencontre ayant mis aux prises la JSK avec l’USMA. Au final, ce clasico s’est terminé en drame. Selon les dernières informations, le ministère de l’Intérieur a demandé l’ouverture d’une enquête pour définir les causes du décès du joueur camerounais et identifier l’auteur de ce crime.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email