Le CS Constantine et l’ASO/Chlef passent à la trappe  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Sports

Le CS Constantine et l’ASO/Chlef passent à la trappe 

Le CS Constantine et l’ASO/Chlef passent à la trappe 

Le CS Constantine n’y pouvait rien

Les Sanafirs, et ce n’est pas une surprise, quittent d’entrée, dès le 1er tour préliminaire, la prestigieuse Ligue des champions d’Afrique. Pour l’exploit, les clubistes doivent repasser eux qui ratent lamentablement leur retour à la compétition en sortant par la plus petites des portes.

Battus nettement et sans bavure sur leur pelouse de Hamlaoui (0-2) lors de la manche aller, les Constantinois venaient déjà de consommer toutes leurs cartes pour une possible qualification au prochain tout.  Il leur fallait pour cela un véritable exploit, un gros miracle en prenant l’avion pour la ville de Sousse où les attendait une ES Sahel pas prête de leur faire le moindre petit cadeau.

Les Tunisiens, sans pression après le succès ramené de Cirta et donc la qualification en poche, ne vont pas se poser de questions en prenant les poulains de Lamine Bougherara à la gorge dès l’entame de la partie. Gérant le début de rencontre à leur guise, ils n’attendront pas plus de 12 petites minutes pour prendre l’avantage à la marque et tuer le match, les Algériens disant ainsi adieu à leurs minces espoirs de renverser les évènements à leur avantage.

Moins d’un quart-d ’heure et le tour était joué. En 2e période, les Soussiens n’auront qu’à gérer les débats sans trop forcer sur leurs efforts. 1-0, c’est le score final (3-0 au cumulé) et une élimination logique pour les Vert et Noir que leurs dirigeants, le président Boulahbib en tête, savaient consommée déjà au coup de sifflet final de l’arbitre une semaine auparavant. 

 Chlef à la roulette russe

En coupe de la Caf, et après la courte défaite (1-0) à l’aller au Bénin devant les Nigérians du Bendel Insurance qu’ils recevaient à Rouiba lors d’un retour qui aura traîné en longueur, les Chélifiens avaient pour leur part toutes les raisons de croire à la qualification.

Pensaient pouvoir remonter le petit handicap d’un but en mettant beaucoup de cœur. Dès le coup d’envoi de la rencontre, les hommes à Yaiche vont se ruer à l’attaque dans l’espoir de vite trouver la faille dans une défense adverse bien regroupée qui retardera l’échéance jusqu’à cette 43e mn quand, et grâce à l’inspiration de Youba qui, d’un joli geste technique (une belle talonnade) trompera la vigilance du gardien du Bendel et signe l’égalité au tableau d’affichage sur les deux rencontres.

Une réalisation venue au bon moment et qui installe l’espoir dans le camp algérien qui disposait de 45 minutes pour ce deuxième but synonyme d’une qualification devenue plus que possible. Une deuxième mi-temps qui tournera malheureusement au calvaire pour les deux équipes en raison de la canicule qui pèsera lourd (baisse de rythme, surtout) sur les organismes des 22 acteurs.

Et c’est tout naturellement qu’ils règleront la question aux tirs au but, les visiteurs plus lucides (4-3), l’emporteront au final. Contrairement au CSC, les récents vainqueurs de la Coupe d’Algérie peuvent avoir de gros regrets. Surtout pour le match aller où, selon leur coach, « il y avait de la place pour au moins un nul ». On tourne la page.   

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email