-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Croissant-Rouge sahraoui lance un SOS

Le Croissant-Rouge sahraoui lance un SOS

Le Croissant-Rouge sahraoui (CRS) a lancé hier un véritable cri de détresse en direction des gouvernements et organisations humanitaires pour fournir une assistance « urgente » aux réfugiés sahraouis des camps deTindouf, actuellement confrontés à une situation humanitaire pénible.

Dans le cadre de ses activités de solidarité avec le peuple sahraoui, la présidente du CRA, Saida Benhabylès, a reçu hier Yahia Buhubeni, président du Croissant-Rouge sahraoui, afin de dénoncer la situation critique que vit le peuple sahraoui depuis plusieurs mois.

Face au statu quo qui caractérise le conflit du Sahara occidental, en raison de la position du Maroc, les réfugiés sahraouis continuent deviner des conditions particulièrement difficiles et d’être tributaires de l’aide humanitaire étrangère qui, selon M. Buhubeni, est détournée, non pour des raisons de crise économique mais pour des raisons politiques visant
à affaiblir le peuple sahraoui.

En effet, la situation du peuple sahraoui se dégrade suite à la réduction des parts de ration alimentaire fournies par le Programme alimentaire mondial (PAM). « C’est une situationgrave que vit le peuple sahraoui.

Depuis quelques mois, le PAM fournit en effet ce qu’on lui livre. Les donateurs ont donc réduit leurs aides, ce qui a contraint le PAM à diminuer la qualité et la quantité des aides humanitaires », a indiqué le président du Croissant-Rouge, M. Buhubeni. Et d’ajouter que « ces pressions ne sont pas d’ordre économique mais plutôt d’ordre politique, afin d’humilier et de violer les droits du peuple sahraoui ».

Le président du Croissant-Rouge sahraoui, Yahia Buhubeni, a mis en garde la communauté internationale contre les tentatives qui visent à inciter les bailleurs de fonds à renoncer à venir en aide aux réfugiés, appelant la communauté internationale à éviter de se laisser entraîner par les manipulations et les mauvaises intentions.
Il appelle le président général des Nations unies, BanKi Moon, à venir visiter les camps des refugiés sahraouis et de constater par lui-même les conditions dans lesquelles vivent les Sahraouis.

Il a fait savoir que plus de 50000 Sahraouis sont inscrits sur les listes du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) pour bénéficier d’aides alimentaires, précisant que ce chiffre « ne comporte que les parents et n’inclut pas les autres membres de la famille ».

L’intervenant a fait état de la propagation, dans les camps des réfugiés sahraouis, de maladies dues à la malnutrition, plus particulièrement chez les enfants, ainsi que d’autres carences touchant particulièrement les personnes vulnérables.

Il a relevé, à ce propos, que 30% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique et que 50% des femmes sahraouiessont anémiques.

De son côté, la présidente du Croissant-Rouge algérien, Mme Saida Benhabylès, a déclaré que des aides humanitaires sont prêtes à être acheminées le plus tôt possible vers les camps des réfugiés.

La contribution de l’Algérie en matière d’aide humanitaire aux réfugiés sahraouis est « inestimable », a indiqué Buhubeni. « Nous sommes témoins de cette contribution très considérable de l’Algérie en termes d’assistance humanitaire à cette population. Cela témoigne de l’engagement de l’Algérie envers les réfugiés », a-t-il dit, rappelant que l’Algérie est un pays d’accueil depuis déjà quarante ans.

L’Algérie a accueilli les réfugiés sahraouis, leur offrant paix et stabilité. La décision historique du gouvernement algérien de 1975 d’accueillir des réfugiés sahraouis ayant fui l’invasion marocaine d’octobre 1975 demeure un évènement phare dans l’histoire du peuple sahraoui, a souligné M.Buhubeni, président du Croissant-Rouge sahraoui.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email