-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le cout du Hadj 2015 est de 412 000 DA

Le cout du Hadj 2015 est de 412 000 DA

Le cout du hadj pour la saison 2015 est fixé à 412 000 DA incluant le billet d’avion, a affirmé le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, soulignant que des résidences ont été louées près de La Mecque.

Intervenant en marge d’une journée d’étude sur l’activité des mosquées et leur rôle dans le développement du sens du nationalisme, M. Mohamed Aïssa a précisé que les frais du hadj 2015 sont estimés à 312 000 DA, sans compter le billet d’avion, et à 412 000 DA en comptant les frais du transport aérien. Il a indiqué que toutes les conditions étaient réunies en termes d’encadrement, d’hébergement et d’accompagnement médical.

Selon le ministre, le prix du billet est de 100 000 DA en classe économique et 140 000 DA en première classe sur les vols d’Air Algérie, ou en classe économique sur les vols de Saudi Airlines. M. Mohamed Aïssa a estimé que les frais du hadj devaient atteindre 600.000 DA en raison de la hausse du dollar sur le marché international, indiquant que le prix avait été revu à la baisse suite aux négociations menées par la partie algérienne avec les autorités saoudiennes outre l’aide apportée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au profit des hadjis algériens.

Le ministre a, par ailleurs fait savoir que « l’opération de paiement des frais du hadj 2015 débutera le dimanche 17 mai », ajoutant que « les banques resteront ouvertes et au service des hadjis jusqu’au départ des premiers vols vers les Lieux Saints, prévus à la fin du mois d’août 2015 ».

Concernant l’hébergement des hadjis, le ministre des Affaires religieuses a indiqué, lors de son passage à l’émission « Hiwar Essaa » de la Télévision nationale, que la résidence la plus éloignée est située à moins de 900 m de La Mecque, précisant qu’il n’y aura pas plus de cinq personnes par chambre.

Répondant à une question sur le discours religieux dans les mosquées, le ministre a souligné qu’il « évolue en continu ». « 13 instituts ont été créés spécialement pour la formation des cadres religieux de manière à adapter cette pratique aux développements en cours et prémunir la société idéologiquement », a-t-il ajouté. Il convient de souligner que le pèlerinage aux Lieux Saints de l’islam connaît un engouement sans précédent en Algérie, et ce malgré l’augmentation de son coût de revient.

Pour rappel, le ministre avait permis aux 45 agences désignées pour la prise en charge des hadjis de choisir le lieu d’hébergement, le mode de transport et la restauration, devenue obligatoire, tout en soulignant que l’Etat algérien apportera toujours son aide de 24 000 DA destinée aux hadjis.

L’opération de paiement des frais du hadj pour l’année 2015. Le paiement des frais se fera exclusivement au niveau des agences de la Banque d’Algérie à travers tout le territoire national. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email