-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le coordinateur national du SNAPEST : « Garder l’école loin des ingérences politiques »

Le coordinateur national du SNAPEST :  « Garder l’école loin des ingérences politiques »

Elément indispensable d’accompagnement des transformations sociétales, l’école algérienne n’a jamais réussi à échapper aux mutations politiques et idéologiques qui se sont opérées dans le pays depuis l’indépendance. Le coordinateur national du SNAPEST, Meziane Meriane, estime indispensable de garder l’école loin de toutes ingérences politiques et idéologiques.

S’exprimant hier sur les ondes de la Chaîne 3 de la radio nationale, le coordinateur national du SNAPEST considère indispensable de réfléchir aux nouveaux programmes scolaires devant accompagner ces changements, qui aboutiront à la mise en place d’un nouveau projet de société.

Cependant, Meriane suggère que lorsque le futur programme sera élaboré, il faudra éviter de le faire sous un aspect partisan. Pour lui, aucun aspect ne doit influencer l’élaboration du futur programme scolaire, et ce dans l’intérêt des élèves, notamment, l’aspect idéologique. Ce dernier, ne doit pas être tenté de prendre le pas sur l’intérêt pédagogique, une question dont il relève, par ailleurs, qu’elle n’est pas encore tranchée. Mettant en avant les « constantes et valeurs ancestrales », celui-ci considère qu’il faut en imprégner l’enfant algérien afin, dit-il, qu’il soit fier de son histoire millénaire et qu’il prenne pleinement conscience que son pays a payé un lourd tribut pour pouvoir retrouver sa liberté. Pour le coordinateur national du SNAPEST, pour parvenir à ces résultats, il faudrait au préalable en passer par une « constituante » de l’éducation, destinée à protéger l’école de demain de toutes les ingérences et interférences politiques, « qu’elle n’a cessé de subir, à ce jour ».

Meziane Meriane observe que le moment est venu d’éloigner le système éducatif « de toutes les turbulences » d’autant, souligne-t-il, que dès que l’on met en avant la nécessité de réformer l’éducation, on assiste aussitôt à « une levée de boucliers ». Il tient à rappeler que tout système éducatif à travers le monde peut propulser un pays vers le développement, tout comme, ajoute-t-il, il peut le précipiter dans les abîmes d’où l’intérêt, souligne-t-il, de faire participer celui-ci au futur de l’Algérie afin de la placer dans la sphère des pays développés.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email