-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le consul d’Algérie à Créteil réunit les associations de la communauté algérienne

Le consul d’Algérie à Créteil réunit les associations de la communauté algérienne

Ils étaient nombreux ce samedi les présidents des associations représentants la communauté algérienne à Paris ainsi qu’une autre venant d’Auxerre. 

Après leur avoir souhaité la bienvenue M. Belkacem Mahmoudi, consul d’Algérie à Créteil (Paris) n’a pas manqué de leur expliquer l’important rôle que jouent les associations algériennes qui activent de l’autre côté de la méditerranée. Il a mis l’accent également sur l’importance que le pays accorde à ces enfants. Il précisa « L’Algérie compte sur tous ses enfants. Par le passé nous n’avons pas su travailler ensemble, mais dorénavant nous allons travailler main dans la main. Ce n’est ni les moyens ni les ressources qui font défaut mais la manière que nous allons mettre en place pour pouvoir travailler et avancer ensemble » A ces moyens il ajouta que sans les compétences et sans la ressource humaine nous ne pouvons pas aller loin. Néanmoins il expliqua à cette population que le nouveau gouvernement mis en place travaille avec acharnement pour faire sentir ce changement. A titre d’exemple il citera la dernière nomination dans le nouveau gouvernement par le Président Abdelmadjid TEBOUNE du Secrétariat d’Etat qui est entrain de s’organiser et qui est dédié à la communauté algérienne à l’étranger et à la compétence. Le diplomate annoncera que l’histoire des binationaux fait partie l’histoire ancienne
« D’ailleurs ce n’est que justice, dira M. Mahmoudi  car il n’existe pas une famille à l’étranger qui n’a pas en son sein une compétence qui a une autre nationalité que Algérienne. De ce fait cela n’est plus un handicap sauf pour certaines fonctions supérieures et des cas sensibles » Avant de donner la parole aux quelques une trentaine de présidents et de représentants d’association algérienne établie à l’étranger et notamment en France, le consul a voulu lancer un appel à ces associations à la participation de l’édifice de la nouvelle Algérie en leur lançant « Nous voulons tous une Algérie tournée vers l’avenir, vers l’espoir et il n’y a pas de raison s’il existe un algérien qui se trouve à l’étranger et qui possède beaucoup de compétences qu’on ne fasse pas appel à lui »
Sur le plan politique et entamant le dossier de la constitution le conseul expliqua aux représentants de la communauté algérienne qu’une commission d’experts est mise en place pour élaborer la nouvelle constitution.
Le chantier est lancé et qu’un large débat sera organisé auquel la communauté algérienne prendra part.
Sur le plan économique le représentant du gouvernement algérien mentionne la rupture avec les anciennes pratiques et rassurera que le pays doit sortir de cette dépendance de la rente pétrolière. La chose sur le plan diplomatique qui montre que l’Algérie est revenue sur la place internationale en commençant par la crise Libyenne où le président Abdelmadjid Tebboune a pris part à la réunion de Berlin.
Et cela fait très longtemps que l’Algérie n’a pas été représentée par son Président.
En prenant la parole, les présidents d’association, qui sont d’ordre culturel, sportif, humanitaire, ils ont tous remercié le consul pour cette initiative et la franchise de son discours. Ils ont par la suite exposé leurs soucis majeurs ainsi que la relation de travail qu’ils souhaitent avoir avec la représentation diplomatique en France et notamment à Paris.
Des invitations ont été lancées à M. le Consul pour qu’il se déplace dans leur commune respective afin de rencontrer les citoyens algériens vivant à l’étranger et de regagner leur confiance. Chose à laquelle avait répondu le diplomate algérien par une promesse.
Parmi les revendications majeures évoquées par la communauté algérienne restent incontestablement la cherté des billets d’avion pour aller au pays, ainsi que l’épineux problème du rapatriement des dépouilles des personnes décédées.
A cela M. Mahmoudi leur a fait savoir que les prix des billets est une décision politique.
Quant au transfert des dépouilles, il existe bel et bien un fond mais qui est réservé uniquement aux personnes démunis et qui ne n’ont pas de soutien financier personnel ou venant d’un membre de leur famille.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email