-- -- -- / -- -- --
Monde

Le Conseil de sécurité de l’Onu condamne la violence en Libye

Le Conseil de sécurité de l’Onu condamne la violence en Libye

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fermement condamné mardi soir l’attaque « abominable » perpétrée contre un hôtel de Tripoli en Libye, qui a fait neuf morts, demandant à ce que les responsables soient traduits devant la justice.

Neuf personnes, dont cinq étrangers, un Américain, un Français, deux femmes de nationalité philippine et un Sud-Coréen, ont été tuées mardi dans l’attaque de plusieurs heures revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique contre un hôtel du centre de Tripoli, nouvel exemple du chaos régnant en Libye.

Dans une déclaration unanime, les quinze pays membres du Conseil ont « condamné dans les termes les plus forts l’attaque terroriste » et présenté leurs condoléances aux familles des victimes pour cet « acte abominable ».

Le Conseil a aussi exhorté les hommes politiques et les factions en Libye à travailler avec les Nations unies pour lancer un processus politique « destiné à relever les défis politiques et sécuritaires du pays ».

L’émissaire de l’ONU Bernardino Leon cherche à obtenir notamment un accord sur la formation d’un gouvernement d’unité en Libye, qui est plongée dans l’anarchie depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011.

La branche libyenne du groupe djihadiste terroriste EI a affirmé sur Twitter que ses membres avaient pris d’assaut l’hôtel, selon le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Livré aux milices après le renversement du gouvernement légitime de la Jamahiriya par les forces de l’Otan et de certains pays arabes, le pays est dirigé par deux Parlements et deux gouvernements rivaux, l’un proche de la coalition de milices Fajr Libya (Aube de la Libye), qui contrôle la capitale libyenne, et l’autre reconnu par la communauté internationale, qui siège dans l’est du pays. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email