-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le confinement prolongé de quinze jours

Le confinement prolongé de quinze jours

Comme il fallait s’y attendre, le confinement sanitaire a été reconduit une fois de plus pour une période de quinze jours pour la majorité des wilayas du pays. En dépit d’une « stabilisation » et une « maitrise » de la situation évoquées officiellement, le coronavirus se propage quotidiennement avec une moyenne de 150 cas/jour.

La raison pour laquelle les professionnels de la santé ont exprimé leurs réserves quant à une levée « précoce » du confinement. Les retombées économiques et sociales du coronavirus n’ont pas incitées les autorités à décider du déconfinement, tant souhaité par les ouvriers journaliers et d’autres fonctions libérales, rudement touchés par le confinement, d’autant que la préparation d’un déconfinement, même graduel, semble être plus difficile que l’instauration de cette mesure.

C’est la situation épidémiologique qui prévaut dans le pays qui a dictée cette décision du gouvernement après consultation du Comité scientifique et l’autorité sanitaire. Ainsi, hormis quatre wilayas (Saïda, Tindouf, Illizi et Tamanrasset), où des résultats satisfaisants sont enregistrés, toutes les autres wilayas du pays sont soumises au confinement partiel à domicile jusqu’au 13 juin, dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie de coronavirus. La levée du confinement sur ces localités est motivée par les résultats favorables enregistrés en termes de stabilisation du nombre de nouveaux cas décomptés à quinze jours d’intervalle.

Cependant, la vigilance reste de mise. Dans un communiqué des services du Premier ministre, il a été signalé que « cette mesure de levée totale du confinement est accompagnée du maintien du dispositif d’encadrement sanitaire strict au niveau de ces wilayas, avec le renforcement du contrôle sanitaire au niveau des points d’entrée et la recherche active et systématique des sujets contacts en cas de contagion ». Le but étant « de rompre rapidement la chaine de transmission du Covid-19, comme cela est pratiqué depuis le début de la pandémie ».

Seize wilayas (Batna, Béjaia, Blida, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Sétif, Sidi Bellabes, Constantine, Annaba, Médéa, Oran, Bordj Bou Arreridj, Tipaza et Ain Defla) sont soumises quant à elles à un confinement partiel à domicile, de 17 heures jusqu’au lendemain à 7 heures du matin. Le reste des wilayas ont vu aussi le confinement partiel prolongé de 19h00 jusqu’au lendemain à 7h00 du matin. Encore une fois c’est au sens de responsabilité des citoyens auquel on fait appel. Le gouvernement appelle les citoyens et les citoyennes à poursuivre les efforts déployés en matière de respect des mesures d’hygiène, de l’obligation du port de masque de protection, de distanciation sociale et de l’ensemble des mesures barrières édictées par l’autorité sanitaire à l’effet de contribuer à la rupture de la chaine de propagation du Covid-19, soulignant le rôle pivot de tout un chacun.

« C’est grâce à la poursuite de cette mobilisation citoyenne que l’on pourrait conforter ces résultats encourageants au niveau d’autres wilayas, où commencent à émerger une amélioration des indicateurs épidémiologiques », note-t-on, affirmant que dans des wilayas où les citoyens ont respecté les mesures de prudence nécessaires pour leur protection et celle de leur entourage, des résultats significatifs ont été obtenus. Les pouvoirs publics n’écartent pas le renforcement des mesures de confinement en cas de relâchement et de non-respect des mesures barrières.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email