-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le confinement prolongé de 15 jours

Le confinement prolongé de 15 jours

L’Algérie n’a pas encore gagné la bataille contre le coronavirus qui se propage encore dans le pays. Depuis le début du mois de ramadan, une moyenne de 150 contaminations est enregistrée quotidiennement.

Même si le nombre des décès est plus au moins stable, le risque demeure toujours. Une situation qui a sans doute poussé le gouvernement a décidé de la prolongation du confinement de 15 jours, soit jusqu’au 31 mai. C’est à partir de la wilaya d’Oran que le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a annoncé la prolongation du confinement sanitaire de 15 jours supplémentaires, alors qu’il est devait prendre fin demain.

Affirmant que cette décision du gouvernement est prise après consultation du président de la République, Djerad a affirmé que la mobilisation de tout un chacun est nécessaire pour éradiquer ce virus mortel dans un futur proche.

« Si on veut en finir avec ce virus dans un futur proche, il faut mobiliser l’ensemble des Algériens et à tous les niveaux », a-t-il précisé, affirmant dans la foulée que cette crise sanitaire a été une occasion pour dresser le constat sur le domaine de la santé et tracer les perspectives.

Selon lui, il est nécessaire de revoir les systèmes sanitaire et éducatif pour réaliser le développement souhaité en mettant l’homme au cœur de ce dispositif. Ainsi dire, avec cette décision de prolonger le confinement, les autorités publiques ne veulent surtout pas prendre le risque d’une deuxième vague de contamination, qui peut surgir après un déconfinement, comme cela s’est produit dans certains pays qui ont enregistré un rebond des cas de contamination.

La décision de reconduire le confinement de 15 jours est dicté par la réalité du terrain caractérisée par l’augmentation des nombre des contaminés causé, principalement, par le non-respect des mesures barrières par les citoyens, qui par leur comportement font preuve d’inconscience et d’insouciance. Une décision qui s’inscrit aussi en droite ligne avec les déclarations du ministre de la Santé. Abderrahmane Benbouzid avait affirmé, avant-hier, que « déconfinement n’est envisageable que lorsqu’on constatera une amélioration notable et durable de la situation sanitaire ».

Mettant l’accent sur la nécessité et l’importance du port du masque de protection, il avait affirmé que « lorsque le nombre des nouveaux cas positifs sera réduit à un seuil moins inquiétant, lorsqu’on s’approchera de zéro décès, là on pourra aborder la question du déconfinement ».

Ce mardi encore, il a réitéré son appel à la population, l’exhortant de porter ce masque, même confectionné à la maison, et à respecter les mesures préventives. Car, sans l’implication du citoyen, il serait, précise-t-il, difficile de dépasser cette situation.

Aussitôt annoncé, la reconduction du confinement a été largement commenté par les citoyens qui sont nombreux a exprimé leur déception après cette annonce. Sur les réseaux sociaux on ne partage pas le même avis. Si certains estiment que ce confinement est la seule solution pour endiguer le COVID-19 et appellent à un confinement total et plus strict, d’autres ne partagent pas cette vision. Selon eux, « ça ne sert à rien d’instaurer un confinement si on ne respecte pas les consignes et la distanciation sociale ». Ils évoquent surtout les conséquences économiques et sociales de cette mesure qui a eu, note-t-on, un impact négatif sur plusieurs activités.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email