-- -- -- / -- -- --
Op-Ed

« Le Complot »

Combien de jeunes et même de moins jeunes connaissent le nom de M’hamed Yousfi ? Il s’agit du frère de l’ex-président de l’Organisation patronale (CGOA).

M’hamed Yousfi, écrit dans le complot, édition SNED 1986 :
– Le 29 avril 1950, au cours de la matinée, Didouche Mourad et moi, nous avons conduit Hocine Aït Ahmed d’Hussein Dey, où il était réfugié chez la famille de Si Brahim, à notre Dame d’Afrique chez la famille Toudert. La famille de Si Brahim, nationaliste et son épouse Doudja Taglite font partie de ces familles nobles. Doudja au cœur d’or savait recevoir et mettre à l’aise la plupart des responsables recherchés et refugiés chez elle.

– J’avais pressenti mon arrestation et je me suis refugié avec Mohamed Boudiaf chez Didouche Mourad, c’était un militant de l’OS et il habitait sur les hauteurs de la capitale. Cependant, arrivé à 02 heures du matin je n’avais pas eu le temps d’envisager un autre abri. Et ce fut à 04 heures du matin que 03 officiers de la PRG d’Alger firent irruption dans la chambre que je partageais avec les frères de lutte : Mourad et un frère de lutte qui se trouvait dans les mêmes conditions que moi. Recherché … dans la précipitation Mourad, connaissant bien les lieux, a réussi à s’échapper et j’ai été arrêté. La Révolution algérienne n’a pas commencé le 01 Novembre 1954.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email