-- -- -- / -- -- --
Sports

Le COA exhorte les fédérations à plus de labeur

Le COA exhorte les fédérations à plus de labeur

Le message de Mustapha Berraf lancé, hier, à l’occasion d’une rencontre avec les présidents des instances fédérales et les directeurs techniques nationaux au siège de son département, laisse entrevoir que le COA aspire à donner un autre visage plus rayonnant à nos athlètes lors des prochains JO 2016. Et c’est cet événement qui a été le principal sujet (notamment dans sa préparation) hier durant tous les débats.

Dans son allocution d’ouverture et après avoir salué l’assistance, le chairman du COA a rappelé que l’événement planétaire est à 9 mois, plus précisément à 271 jours. « Cette précision fait montre qu’il s’agit d’un sport de haut niveau. Donc, c’est une garantie de tout notre soutien quant à vous réunir aujourd’hui sous la conduite avisée du msinistre de la Jeunesse et des Sports et apporter tous les moyens qui permettront aux fédérations d’assurer au mieux la préparation des équipes algériennes aux JO de Rio », a déclaré Mustapha Berraf.

Avant cette rencontre, il faut dire que tout a été déjà ou presque fait. En effet, les différentes instances fédérales ont arrêté leur projet olympique et ont entamé les phases qualificatives à ce tournoi mondial.

Un travail établi à travers les programmes d’excellence sportive qui sont venus allonger les derniers résultats obtenus par nos athlètes depuis les JM de Mersin, les Jeux africains de Brazzaville ou encore les belles performances acquises lors des différents championnats continentaux et mondiaux. « Ce sont des résultats probants, a expliqué Berraf, mais cela reste en deçà des rythmes soutenus à mettre en œuvre dans la préparation des JO 2016 ».

Les desseins du COA pour Rio

C’est à partir du bilan des JO de Londres que le Comité olympique algérien a décidé d’engager une stratégie d’adaptation de la politique du haut niveau. Aujourd’hui, il est clair que le président du COA veut viser plus haut : « Nous affichons notre ambition lors des JO 2016 pour être durablement parmi le top 50 olympique et au top 5 des pays africains », a signalé Berraf avant d’ajouter : « Notre objectif est de se déplacer à Rio avec un nombre conséquent d’athlètes sans compter les athlètes des sports collectifs.

Pour cela, nous devons œuvrer pour l’aboutissement d’un projet de performance qui doit reposer sur une élite clairement identifiée. Il doit faire l’objet également d’une performance permanente et continue. Cela est primordial pour discuter des adaptations à mettre en œuvre pour faire face aux aléas (blessures) ou encore à de mauvais résultats intermédiaires ».

Le COA a pris acte de tous ces paramètres puisque, comme le dit Berraf, son instance a mis en exergue d’autres mesures concrètes pour accompagner l’objectif tracé. Ces mesures doivent impérativement passer par la mise en place d’un calendrier de préparation optimale pour nos sportifs qui sont à la recherche d’une éventuelle qualification.

Berraf rappelle que pour en arriver là, il faut beaucoup de sacrifice : « J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises, a-t-il dit, de rencontrer et discuter avec des sportifs de haut niveau et bien entendu, on comprend donc que le sport de haut niveau est loin d’être le fait du hasard. Il nécessite la prise en compte de tous les facteurs qui la composent mais aussi de l’environnement de l’athlète ».

Le temps sera-t-il un obstacle et un ennemi ?

Pour les JO 2016 de Rio qui, faut-il le rappeler, ne sont qu’à 9 mois, le COA et le ministère ont pris des mesures à mettre en place immédiatement. Première mesure : celle qui concerne les différentes structures. Le président du COA les exhorte à mieux fonctionner pour redoubler d’effort en développant les échanges, le partage de l’information, l’expertise et la mutualisation des moyens.

A cet effet, les responsables des instances fédérales, les experts du COA et les cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports sont appelés à se rencontrer régulièrement au siège du Comité olympique algérien pour travailler dans la continuité et accompagner le projet olympique. « Nous allons créer le plus tôt possible une cellule de veille pour suivre les différentes difficultés qui viennent entraver notre travail et, bien entendu, de trouver des solutions à ça.

Dans cette logique, la Commission de Préparation Olympique s’installera à Souidania avec une équipe mixte de suivi composée du COA, du ministère et des présidents des Fédérations aux côtés des athlètes et de leurs encadrements. « Cela permettrait de créer entre la tutelle, le COA et les instances fédérales une cellule opérationnelle de la performance qui travaillerait en parfaite symbiose », a déclaré Mustapha Berraf.

Pour terminer, le président du COA a fait savoir à l’assistance que la plupart des fédérations nationales fonctionnent dans des conditions difficiles. ‘’ Ca, nous le savons mais je voudrais que vous soyez certains du soutien que vous trouverez au sein du MJS. Un soutien confirmé par Monsieur le ministre de la Jeunesse et des Sports en personne ».

A neuf mois des JO de Rio, il est impératif que les choses doivent avancer très vite et dans le bon sens. Un calendrier de réunions mixtes a été instauré et qui permettra de traiter tous les sujets dans une période qui s’annonce difficile vu le peu de temps qui nous sépare des JO de Rio.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email