-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Cnapeste décide d’une grève de trois jours

Le Cnapeste décide d’une grève de trois jours

Après une rentrée scolaire relativement calme, les établissements scolaires sont paralysés depuis lundi et le resteront jusqu’à jeudi prochain. Les enseignants à Blida sont entrés en grève de trois jours, répondant ainsi favorablement à l’appel lancé par le bureau de wilaya du Cnapeste.

Selon le communiqué rédigé par ce dernier, ce mouvement est venu suite à un bras de fer observé entre le syndicat et la tutelle, à savoir la direction de l’éducation de la wilaya de Blida. Parmi les points cités dans ce communiqué, nous relevons le refus de la nouvelle directrice par intérim de recevoir les représentants dudit syndicat. Il y figure également le problème des 400 professeurs, tous paliers confondus, qui n’ont pas encore reçu leur rapport de titularisation.

« Il y a ceux qui sont titulaires depuis 2009, qui ont perdu au moins 2 échelons de leur carrière professionnelle, qui n’ont pas été titularisés de manière officielle et que la fonction publique refuse de classer comme tels étant donné que leur rapport de titularisation n’est pas conforme à la législation », nous a expliqué le représentant du Cnapeste.

Il nous a fait comprendre que la fonction publique exige un complément de formation de 140 heures pour ces nouveaux enseignants.

La directrice de l’éducation par intérim a accepté de compléter la formation qui leur manque, et cela durant les mardis après-midi et les samedis, et de refaire ensuite leur titularisation. Mais les deux parties ne sont pas tombées d’accord sur les dates de titularisation de ces personnels puisqu’ils sont titulaires depuis longtemps. De ce fait, quelle date sera apposée sur leur rapport ? Et ils seront titularisés à partir de quand ? Il y a également le problème de l’indemnité d’expérience professionnelle qui sera posé. Les membres du syndicat refusent d’un autre côté que les chefs de bureau ayant commis ces erreurs, et que le ministère a sanctionnés en mettant fin à leur fonction, soient réintégrés dans leur poste initial par la directrice par intérim.

Ce même syndicat évoque le cas des 44 professeurs qui n’ont pas été encore payés depuis très longtemps. Nous avons rencontré un professeur de français du lycée Ibn Rochd, titulaire depuis 2011 et qui n’a pas été payé depuis octobre 2012.

Un autre problème crucial et qui a été évoqué par le Cnapeste, c’est cette promotion dont parle la ministre de l’Education nationale et qui toucherait des milliers d’enseignants, au lieu de procéder comme les tipule la législation, c’est-à-dire 50 % bénéficieront de cette promotion de manière directe et le restant sur concours. La wilaya de Blida a décidé de faire passer le concours à tous ceux qui remplissent les conditions. Le nombre de postes vacants déclarés par la directrice par intérim est de 169 dans le grade de professeur formateur, tandis que le service des examens et concours n’établit qu’une liste de 29 postes vacants.

« C’est une manipulation pour détourner les postes budgétaires », nous explique le représentant du Cnapeset. Ce même syndicat y voit également une manigance de la part de la tutelle de la wilaya pour détruire le Cnapeste. Une grève de trois jours a été décrétée par ce syndicat en attendant le sit-in qui aura lieu mercredi matin devant le siège de la direction de l’éducation. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email