-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le CNAPEST en grève demain

Le CNAPEST en grève demain

Le secteur de l’éducation renoue dès demain avec la protestation. Le Conseil national du personnel de l’enseignement secondaire et technique (Cnapeqt) a appelé ses troupes à se mobiliser en vue d’observer une grève nationale demain. Le syndicat déplore l’absence d’engagements concrets de la part de la tutelle.

Après l’arrêt de travail organisé les 10 et 11 février derniers par la Coordination intersyndicale de l’éducation (CSE), c’est au tour du Cnapest de lancer un appel à ses troupes pour observer un mouvement de grève à partir de demain.

Ledit syndicat explique le recours à la grève par l’échec des négociations avec le ministère de l’Education, qui « maintient sa politique de fuite en avant « . Il exige la concrétisation de sa plate-forme de revendications dans les plus brefs délais.

Le CNAPEST estime qu’il est très important que tous les acteurs du secteur se mobilisent afin d’exiger une prise en charge concrète de leurs revendications en suspens, à savoir la médecine du travail, l’intégration du personnel de l’éducation dans les postes en voie d’extinction, la promotion automatique du personnel de l’éducation jusqu’à révision du statut particulier du personnel de l’éducation et enfin l’installation d’une commission de gestion des œuvres sociales. Concernant l’appel du ministère au dialogue et à la concertation, le syndicat qualifie celui-ci « de poudre aux yeux ».

Pour cause, les séries de rencontres avec la tutelle n’ont pas servi à résoudre les problèmes exposés par la corporation, selon le CNAPEST. C’est ce qui justifie le recours à la grève, « seule alternative pour faire aboutir notre plate-forme de revendications « , affirme le chargé de communication du syndicat, Messaoud Boudiba.

Cette action de protestation dans le secteur ne sera pas la dernière puisque les sept syndicats qui forment la Coordination intersyndicale de l’éducation (CSE) se sont donné rendez-vous le 19 du mois en cours pour tenir leur conseil national et décider des suites à donner à leur mouvement de grève des 10 et 11 février derniers. Réunis jeudi pour faire une évaluation de leur action, les membres de la CSE estiment avoir réussi leur mouvement de grève.

« Le mouvement a concerné tous les établissements éducatifs à travers le pays, avec un taux de suivi considérable », affirmant que la réponse à ce mouvement par les travailleurs de l’Education traduit l’attachement de ces derniers à leurs revendications légitimes « , souligne la CSE dans un communiqué de presse.

Et d’ajouter : « Nous pensons que nous sommes en train d’exercer notre droit constitutionnel pour arracher nos droits en toute dignité, et nous tenons les pouvoirs publics pour responsables du retard dans la satisfaction des revendications soulevées. « Les membres de l’intersyndicale n’écartent pas le recours à une action encore plus dure dans les prochains jours.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email