-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Cnapest élargi n’écarte pas le retour à la protestation

Le Cnapest élargi n’écarte pas le retour à la protestation

Le secteur de l’Education nationale risque d’être secoué par des mouvements de protestation dans les prochains jours. Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest élargi) n’écarte pas la reprise de la grève.

À l’origine de cette colère, selon le syndicat, l’insatisfaction de la situation qui prévaut dans le secteur. Après avoir tenu son conseil national, le Cnapest élargi, a évalué la situation du secteur et a pris les décisions qui s’imposent.

De fausses notes subsistent toujours, affirme le syndicat. Il a estimé que le département de Benghebrit n’a pas pris en charge réellement les préoccupations des enseignants sur le terrain en dépit des engagements de la tutelle.

« Le Conseil national a été une occasion pour étudier les perspectives et prendre les mesures et les décisions qui s’imposent », a indiqué le chargé de communication et de l’information au sein du Cnapest élargi, M. Messaoud Boudiba contacté par nos soins, le syndicaliste a dénoncé « les promesses non tenues de la tutelle concernant, notamment, la révision du dysfonctionnement contenu dans le statut particulier 08/315 des travailleurs de l’éducation nationale ».

Il a dans ce sens déploré le fait que les mêmes problèmes se posent toujours à chaque rentrée scolaire. Il s’agit notamment : « de la surcharge des classes, du manque flagrant d’infrastructures scolaires ainsi que d’un déficit dans l’encadrement pédagogique et administratif, l’absence d’une politique claire en matière de la protection des établissements scolaires contre les agressions extérieures. ».

Des dossiers relatifs au logement, la prime du Sud, la retraite après 25 ans de service et l’indemnisation avec effet rétroactif depuis 2008 sont toujours restés en suspens depuis plusieurs années. Il est à noter, que le Cnapest élargi réclame également « la prise en charge du dossier de la médecine du travail dont le syndicat propose des conventions entre les directions de l’éducation nationale et les établissements de santé ou des médecins de différentes spécialités, comme mesure urgente avant la réalisation de centres médico-sociaux dans toutes les wilayas et les communes ».

Il est utile de rappeler, que le Cnapest élargi avait, en mois de décembre dernier, paralysé les écoles à travers un mouvement de grève. Il menace, aujourd’hui, de reprendre la protesta, si sa plateforme de revendications n’a pas été prise en charge. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email