-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Cnapest brandit le spectre de la grève

Le Cnapest brandit le spectre de la grève

Le vent de la contestation souffle sur les lycées. Les trois principaux syndicats menacent de recourir de nouveau à la grève. Le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) menace de renouer avec la protestation pour porter leurs revendications. À l’origine de cette colère, selon le syndicat, l’insatisfaction de la situation qui prévaut dans le secteur.

Dans un communiqué qui a sanctionné les travaux de la session de la haute instance du syndicat tenue le 11 octobre dernier à Alger, le Cnapest affirme que de fausses notes subsistent toujours. Il citera, entre autres, la surcharge du programme, le manque d’enseignants et l’absence d’une politique claire en matière de la protection des établissements scolaires contre les agressions extérieures. Il est question, également, de la prise en charge effective des dossiers des œuvres sociales, de la médecine du travail.

Aussi, les revendications socioprofessionnelles des enseignants, non encore prises en charge par la tutelle. Le Cnapest est sceptique, selon lui « la rentrée scolaire s’est déroulée dans un contexte marqué, notamment par la surcharge des classes, un manque flagrant d’infrastructures scolaires ainsi qu’un déficit dans l’encadrement pédagogique et administratif ». Concernant le cas des établissements dans le sud du pays, le Cnapest indique que de « nombreuses wilayas de cette région ont connu des situations difficiles ».

Le début des cours a été, par voie de conséquence, retardé de trois semaines dans certaines wilayas du Sud. Une chose est sûre : le syndicat a mis en garde la tutelle et a invité les enseignants à se préparer à l’effet d’initier de grandes actions de protestations si la tutelle continue à pratiquer la politique de l’autruche quant à la prise en charge de leurs revendications.

Le Cnapest décidera, vers la fin du mois d’octobre en cours après la réunion de son conseil national, de la nature des actions de protestations qu’il compte organiser. Par ailleurs, le syndicat interpelle le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en lui rappelant les engagements qu’il a pris devant la communauté de l’Éducation nationale.

Le Conseil national du Cnapest « invite le Premier ministre à être à la hauteur des attentes des professeurs et enseignants en respectant ses engagements suite au dernier mouvement de grève des syndicats », précise le communiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email