-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le CLA «solidaire» aves les enseignants contractuels

Le CLA «solidaire» aves les enseignants contractuels

Le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) se solidarise, encore une fois, avec les enseignants contractuels ayant organisé, hier, une marche nationale pour exiger leur intégration sans condition dans le secteur de l’Education.

Dans son communiqué qu’il a rendu hier public, et dont notre rédaction détient une copie, le CLA lance un appel au Premier ministre d’intervenir pour reconnaitre le service rendu par ces contractuels à l’éducation et pour éviter tout autre pourrissement dans le secteur.

le CLA demande, également, à la tutelle de prendre ses responsabilités et d’intégrer ces milliers d’enseignants contractuels. « La revendication d’intégration est on ne peut plus légitime. Une mesure responsable de la tutelle dans ce sens est pressante, avant que l’irréparable n’ait lieu », souligne le syndicat dans son communiqué.

Et de préciser que les enseignants contractuels ont fait leurs preuves des années durant et ont assuré des cours dans des classes d’examens avant tout concours surtout que le nombre de postes budgétaires proposés est inférieur au nombre de contractuels exerçant cette année. Le CLA qui se déclare solidaire avec les enseignants contractuels estime que ces derniers ont lutté pendant longtemps pour leur intégration.

« Après avoir frappé à toutes les portes, après avoir été harcelés et réprimés, les enseignants contractuels continuent leur combat, avec pour ultime recours la grève de la faim, des sit-in et des marches », déplore le syndicat, qui n’admet pas le fait que la tutelle demande à ces enseignants, dont la plupart ont à leur actif au minimum 5 années d’ancienneté, de passer par un concours pour leur intégration.

« La tutelle a fait appel à cette catégorie d’enseignants dans les périodes les plus cruciales, et aujourd’hui on leur demande de passer par un concours dont l’issue est on ne peut plus aléatoire. Ceci est inadmissible ! », estime encore le CLA.

Par ailleurs, cette entité syndicale réitère sa demande à la tutelle pour qu’elle prenne ses responsabilités et arrête les déclarations qui touchent à la dignité de l’enseignant en général. « Le ministère de l’Education nationale doit éviter de faire les mêmes erreurs qu’en 2003. L’intégration est la meilleure solution contre la précarité du métier et d’arrêter la « hogra » dont ils sont victimes « , prévient-t-il.

Le CLA interpelle tous ses militants de rester solidaires avec les contractuels jusqu’à leur intégration et lance un appel à tous les syndicats de l’éducation de prendre leurs responsabilités et de soutenir ensemble sur le terrain le mouvement des contractuels pour lutter contre la précarisation du métier.

Face à cet état de fait, le CLA interpelle les pouvoirs publics sur les atteintes à la liberté d’expression, de rassemblement et le harcèlement judiciaire dont font l’objet les syndicalistes. Il réaffirme son attachement à la liberté d’expression, de rassemblement et d’organisation autonome de la société.

Le CLA rappelle que toutes atteintes aux contractuels est une atteinte aux adhérents du CLA en particulier et à tous les enseignants en général, et espère que le problème des contractuels trouvera une solution avant le début du troisième trimestre. Le syndicat dénonce, par ailleurs, la volonté de précarisation de l’emploi dans le secteur de l’Education en Algérie.

« Une précarité résultante des politiques d’emploi inefficaces face au taux de chômage qui touche une grande partie de la jeunesse et de la dégradation continue du niveau de vie de l’écrasante majorité des citoyens », a-t-il estimé.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email