-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Cla n’écarte pas le recours à la protestation

Le Cla n’écarte pas le recours à la protestation

Le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) n’a pas écarté le recours à la protestation, à partir du deuxième trimestre de l’année scolaire en cours. Le secteur de l’éducation nationale continue donc à subir les actions de protestation des travailleurs, déterminés à faire aboutir leurs revendications.

« Face à la non-prise en charge de certains dossiers, nous n’écartons pas de recourir de nouveau à la protestation, à partir du deuxième trimestre prochain. La décision finale sera prise par le Conseil national du syndicat qui se tiendra aujourd’hui (Hier) », a affirmé, le porte-parole du Cla, M. Idir Achour, contacté, hier, au téléphone.

Le CLA qui a tenu hier son Conseil national à Alger afin de débattre de l’état d’avancement dans la prise en charge des revendications socio-professionnelles, compte également d’évaluer les résultats du premier trimestre.

« Ce conseil national sera une occasion également pour évaluer les résultats du premier trimestre de l’année scolaire 2014-2015 », nous a signifié le porte-parole du Cla, M. Idir Achour, contacté hier au téléphone. « La réunion que nous avons tenue avec la ministre de l’Education nationale le 15 novembre dernier n’a donné aucune suite satisfaisante », a-t-il déploré.

Le porte-parole du Cla n’a pas écarté le recours de son syndicat à des moyens musclés afin d’inciter le ministère de l’Education nationale à répondre favorablement à leur plate-forme de revendications. Toutefois, le Cla réfléchira lors de ce conseil national à la forme de mouvement de protestation à entreprendre après les vacances d’hiver.

Evoquant l’état d’avancement de leur plate-forme de revendications, le porte-parole du Cla dira que « rien du concret n’a été fait pour l’essentiel de nos doléances ».
Notre interlocuteur a, à cet effet, regretté le fait que plusieurs points soulevés par le syndicat sont restés sans suite ». Parmi ces points, la même source a évoqué le dossier relatif à l’amendement du statut particulier qui n’est toujours pas à l’ordre du jour. Selon lui, « le nouveau statut particulier des travailleurs de l’éducation, avec tout ce qu’il contient comme injustice et anomalies reste le champ de bataille des syndicats du secteur ».

Le Cla, a dans ce sillage, dénoncé le refus des pouvoirs publics de rouvrir les négociations sur ce dossier et rappelle sa revendication d’élaboration d’un statut qui assure une évolution de carrière digne à tous les travailleurs du secteur.

Le conseil des lycées d’Algérie réclame par ailleurs, la réintégration des enseignants vacataires victimes d’erreurs administratives reconnues par la ministre de l’Education et l’intégration des autres vacataires en attendant l’élaboration d’une stratégie de recrutement basée sur des critères scientifiques et pédagogiques.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email