-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le CLA met en garde contre l’absentéisme des élèves de terminale

Le CLA met en garde contre l’absentéisme des élèves de terminale

Les résultats scolaires du deuxième trimestre de cette année scolaire sont catastrophiques. C’est pourquoi le Conseil des Lycées d’Algérie (CLA) tire la sonnette d’alarme. 

Le CLA a rendu public, hier, un constat amer concernant les résultats scolaires du deuxième trimestre. Il indique clairement qu’une majorité de nos lycéens n’ont même pas eu la moyenne. Selon les chiffres récoltés par les enseignants du CLA, seulement 35% des élèves ont réussi à avoir la moyenne, a déploré le porte-parole de cette entité syndicale. 

Ce syndicaliste a, à cet effet, affirmé qu’il est impossible d’achever le programme scolaire avant le 15 mais prochain, alors que les épreuves du baccalauréat sont prévues à partir du 22 mai. Au moment où le ministère de tutelle affirme que les programmes scolaires ont été achevés à 80%, le porte-parole du CLA vient de contredire ce taux, indiquant que le taux d’achèvement des programmes scolaires au mois de mars ne dépasse pas les 65%. « Devant cet état de fait, il est impossible d’achever les programmes scolaires dans les délais arrêtés », a analysé la même source. En outre, le porte-parole du CLA a mis en garde contre le phénomène de l’absentéisme des élèves en classe terminale. Le porte-parole de cette entité syndicale a évalué le taux d’absentéisme entre 40 et 60% depuis le début du deuxième trimestre.

La même source importe la responsabilité des absences aux parents d’élèves et à l’administration qui, tolère ces absences. S’agissant des sujets d’examen de fin d’année, le porte-parole du CLA a affirmé que la commission chargée de préparer les questions prendra en considération tout retard enregistré dans les programmes scolaires. « Les examens porteront sur les programmes réellement enseignés », a-t-il souligné.

Ce syndicaliste a, par ailleurs, réitéré son attachement à la plate-forme de revendications, qui tourne autour de « l’instauration d’un observatoire national autonome pour le contrôle du pouvoir d’achat, ainsi que la valorisation du point indiciaire en fonction de la réalité des prix, le maintien des systèmes de retraite, et une retraite à 100% après 25 ans de service effectif ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email