-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le chef du BRI d’Annaba écroué pour corruption

Le chef du BRI d’Annaba écroué pour corruption

Le procureur de la république du tribunal d’El-Hadjar a ordonné ce samedi la mise sous mandat de dépôt du commissaire principal, chef de la Brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la wilaya d’Annaba, accusé de corruption et de trafic d’influence. Le chef de la BRI, Nacer Loucif, a été arrêté en flagrant délit de corruption dans la nuit de mercredi dernier par les éléments de la police judiciaire de la sureté de la wilaya d’Annaba. L’indélicat divisionnaire, âgé de 46 ans, natif de la région de Guelma a été interpellé au sortir d’un grand magasin de produits cosmétique en possession d’une somme de 50.000 dinars, un costume flambant neuf et d’une boite de confiserie, un butin de son chantage exercé contre un paisible commerçant. Le chef de la BRI n’était pas à son premier chantage contre des commerçants et même des industriels qu’il sollicitait de lui remettre des sommes d’argents et des cadeaux en échange de « sa protection policière ».

Et sa dernière victime, un exploitant en produit cosmétique, installé sur les grandes artères du Cours de la Révolution, ne supportant plus les menaces et chantages du chef de la BRI avait décidé de saisir la justice. Sur injonction du procureur général de la république et du chef de la sureté de la wilaya d’Annaba, deux hauts fonctionnaires qui ont été installés à la tête de la wilaya il y a à peine quelques semaines, une souricière à été tendue à l’indélicat policier. Et preuve à l’appui ce dernier a été neutralisé la main dans le sac. Une perquisition dans le bureau du désormais ex chef de la BRI a permis de découvrir des kilos de corail, bien dissimulés dans différents tiroirs. Une trouvaille qu’il pas pu l’expliquer. Selon des sources sécuritaires, plusieurs anciennes victimes de ce divisionnaire de police véreux se sont présentées au siège de la sureté de wilaya pour déposer plainte. Et dans le même sillage, des plaintes déposées contre les agissements de ce policier, et qui ont été classées sans suite, sont rouvertes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email