-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le chef de la diplomatie Allemande à Alger : Rencontre avec un partenaire de qualité

Le chef de la diplomatie Allemande à Alger : Rencontre avec un partenaire de qualité

Accompagné d’une importante délégation, Franck Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères de la République fédérale d’Allemagne, vient de séjourner deux jours à Alger.
Son escale dans notre capitale s’est soldée par deux importantes rencontres, la première d’ordre politique avec son homologue, Ramtane Lamamra et la seconde économique avec Abdessalem Bouchouareb, ministre de l’Industrie et des Mines.

Dans une conférence de presse tenue au siège du ministère des Affaires étrangères, animée par Franck Walter Steinmeier et Ramtane Lamamra, ont fait le point sur les entretiens menés par les deux parties.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a salué le rôle de leader entrepris par l’Algérie dans la résolution des conflits sévissant dans les pays du Sahel et sa louable contribution dans la stabilité de la région , avec pour preuve la multiplication des visites à Alger des présidents et de hauts responsables africains.

D’autre part, la coopération des deux pays dans la lutte antiterroriste a été soulignée. Franck Walter Steinmeier a évoqué à ce sujet la dernière réunion des ministres des Affaires étrangères européens qui a fait mention de l’importance du renforcement des échanges d’information avec les pays arabes et musulmans.

Dimanche a eu lieu à Djenan El-Mithak la rencontre économique présidée par le ministre allemand des Affaires étrangères et notre ministre de l’Industrie et des Mines. Abdessalam Bouchouareb s’est félicité des solides liens économiques et du partenariat de qualité unissant l’Algérie à l’Allemagne, premier pays économique en Europe et cinquième puissance dans l e monde.

« J’étais dans les années quatre-vingt-dix également ministre de l’Industrie et consultant une carte des réalisations industrielles érigées en Algérie depuis l’indépendance, j’ai été stupéfait par le grand nombre d’implantations économiques portant le drapeau de la République fédérale d’Allemagne ». a-t-il déclaré, allusion à l’ancienneté de la coopération algéro-allemande.

« Dans notre ambition plan de développement 2015-2019, nous avons la volonté de récréer notre tissu industriel et nous comptons bien sur le partenariat de la République fénérale d’Allemagne », a enchaîné Bouchouareb. Il a précisé que ces projets seront présentés au cours de la réunion de la commission mixte en avril prochain.

Sur le plan militaire déjà, un projet vient d’être réalisé à Aïn Smara avec la création d’une usine de véhicules tout-terrain en partenariat avec la firme allemande Daimler. Dans son intervention, Franck Walter Steinmeier a également évoqué l’ancienneté du partenariat algéro-allemand citant deux firmes exerçant en Algérie depuis l’indépendance, Siemens et Bosch.

Il a souligné que sa visite en Algérie va contribuer à dynamiser davantage, à développer et élargir encore les relations économiques avec les deux pays. « Dans la délégation qui nous accompagne, nous avons des représentants de firmes qui sont non seulement leaders dans de nombreux secteurs industriels dans le monde mais aussi des champions dans l’innovation ».

Dans ce domaine de la haute technologie, Franck Walter Steinmeier a fait savoir qu’en partenariat avec la firme Siemens, des ingénieurs algériens seront formés dans l’automation et la robotique à l’Université des sciences de Bab Ezzouar.
La forte délégation économique accompagnant le ministre allemand des Affaires étrangères comptent de grands noms de l’industrie allemande.

On citera Thyssen Krupp Industrial de la ville de Essen, représenté par le président de son conseil d’administration, le Dr Hans Christoph Atzpodien, Siemens Belgium Luxembourg, représenté par son président directeur général André Bouffioux, TUI établie à Hannover, la plus grande agence de tourisme allemand avec à sa tête le directeur de cet immense groupe de tourisme, Thomas Allerbeck ; Linde, le géant du gaz représenté par un membre du directoire, Hans Wolfgang Kunz.

« Il y a parmi les membres de cette délégation une firme spécialisée dans la construction automobile qui est venue s’enquérir des possibiltés d’investissement dans ce secteur », a précisé Marco Ackermann, directeur général de la chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie.

Parmi cette délégation accompagnant le ministre des Affaires étrangères allemand figure aussi la firme Krish Pharma, leader dans la production des matières premières pour la fabrication de médicaments. « Nous fournissons des matières premières pour les grands laboratoires internationaux, particulièrement pour les produits injectables et les produits de nourriture infantiles.

Nous serions heureux de les fournir aussi à la fabrication algérienne de médicaments afin qu’elle puisse les produire sur place et approvisionner son marché », a déclaré le Dr Sybille Ebinal, directrice des ventes et du département innovation technologique. Mme Sybille Ebinal a assuré que l’Algérie, par cette voie, peut atteindre son indépendance dans le domaine de la fabrication des médicaments.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email