Le centre des impôts de Constantine paralysé jeudi 12 mai – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Le centre des impôts de Constantine paralysé jeudi 12 mai

Le centre des impôts de Constantine paralysé  jeudi 12 mai

En signe de protestation contre les conditions d’insécurité autour de Centre des impôts (CDI) de Constantine, un sit-in est prévu ce jeudi 12 mai entre 10 heures et midi par les fonctionnaires et employés du centre, annonce dans un communiqué, le Syndicat autonome des fonctionnaires des Impôts.

Cette action intervient en soutien à deux employées du centre agressées lundi à proximité de la structure au moment où elles s’apprêtaient à rejoindre leur lieu de travail, lit-on dans la missive publiée ce mercredi et portant le sceau du secrétaire de wilaya de la formation syndicale. Plusieurs sections syndicales de la région de l’Est de l’organisation syndicale, dont ceux de Annaba, Skikda, Bordj Bou Arreridj et Sétif ont d’ores et déjà annoncé qu’ils prendront part au mouvement.

L’emplacement de la structure inaugurée en 2015 et le manque de commodités notamment en matière de transport constituent selon, Amar Amri, secrétaire constantinois du syndicat autonome un souci majeur pour les employés du centre.

Ainsi, l’agression dont ont été victimes les deux femmes employées du centre aura été l’élément déclencheur. L’une des deux victimes a été, précise-t-il, sérieusement violentée et n’aura eu son salut qu’à un agent de sécurité se trouvant au moment de l’agression au niveau du portail de l’enceinte située en contrebas d’une cité périphérique, au niveau d’une région relativement isolée.

L’absence d’un arrêt de bus à proximité de la structure est en partie à l’origine de cette agression dont l’auteur serait connu par les fonctionnaires du centre lesquels ont en fait précisé que « le délinquant » n’est pas à son premier acte puisqu’il avait l’habitude d’importuner les fonctionnaires femme mais sans passer à l’action comme ce fut le cas ce lundi.

Les fonctionnaires sont en effet contraints de s’arrêter au niveau d’un arrêt de bus situé à une centaine de mètres du centre.

Une rencontre a par ailleurs été tenue dans la matinée du mercredi entre le directeur de wilaya des impôts et les fonctionnaires du CDI. Le responsable leur a réitéré son soutien en leur assurant que l’administration fiscale reste dans l’attente d’une réaction des autorités locales qui d’ailleurs leur a-t-il confirmé « ne voient selon lui aucun inconvénient à répondre favorablement aux revendications des protestataires ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email