-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le casse-tête des législatives

Le casse-tête des législatives

Dans dix jours, les membres du Comité central du FLN seront invités à une session pas comme les autres. Pour le vieux parti, l’ordre du jour est des plus simples, puisque les dossiers inscrits aux débats et à l’adoption ne s’éloignent guère des questions organiques.

Cependant, la proximité des élections législatives, wilayales et communales va dominer les travaux de cette session ainsi que les tractations de coulisses.

Car, aux dires des cadres du parti, l’intérêt qui prédomine au sein des instances du FLN reste le positionnement dans les futures listes de candidatures, essentiellement à l’APN. Pratiquement, la moitié des députés actuels veulent rempiler qui pour un deuxième mandat, qui pour un troisième, alors que la quinzaine de ministres du cabinet du Premier ministre Abdelmalek Sellal cherche également à arracher un statut de parlementaire.

Mais voilà que d’anciens ministres veulent revenir sur la scène politique et cherchent des alliances et d’autres ententes pour se placer en tête de liste, notamment dans leur région natale.

De plus, les centaines de membres du CC ne crachent pas sur les législatives, faisant valoir pour beaucoup leur ancienneté, leur militantisme ou leur fidélité au chef « suprême ».

Il est sûr que la confection de ces listes au sein du FLN est un vrai casse-tête aussi bien pour Saâdani que pour ses organes satellites. Il s’agit d’une opération complexe, basée sur des détails et des calculs et dont l’unique compétence à faire valoir est la loyauté, rien que la loyauté au SG et ses partisans.

Dans l’entourage du parti, on sait déjà que plus de 120 députés ne seront pas reconduits, en raison de leur opposition manifeste ou cachée à la direction politique actuelle. De plus, une bonne partie de ces députés sont taxés de pro-Belkhadem, car c’est sous la coupe de ce dernier qu’ils ont pu décrocher un siège lors des législatives de 2012.

Quoi qu’il en soit, Saâdani veut calmer le jeu d’emblée en instituant une commission ad-hoc qui sera seule habilitée à valider toutes les candidatures, notamment les têtes de listes et surtout le choix des femmes candidates. En décidant de la mise en place de cette commission « spéciale », la bataille a pris une autre tournure.

Ainsi, tout le monde veut être membre dans cette instance. Qui va présider cette commission ? Quels sont les critères pour désigner ses membres ? Ses membres sont-ils issus du CC ou nommés par le Bureau politique ou par une autre sphère en dehors du FLN ? Ses choix sont-ils définitifs et souverains ? Autant de questions qui mettent en doute la capacité de Saâdani à maîtriser les fils alambiqués de cette opération.

Après avoir mis un CC à sa guise en jouant sur la composante humaine tout en ayant un œil pour obtenir une majorité, mettant ses partisans au niveau des mouhafadhas et des grandes kasmas grâce à la politique de « morcellement », « d’assainissement » et de « découpage administratif », notamment dans les agglomérations importantes, Saâdani veut naturellement placer ses hommes dans ces institutions républicaines, APN, APW et APC. Pour lui, le seul gage de réussite dans la présidentielle de 2019 c’est d’arracher la majorité dans ces institutions.

Pour le moment, le parti s’affaire à préparer la session du 22 octobre prochain du CC dans un climat difficile, presque sombre, en raison d’une levée de boucliers de la part de la classe politique contre les déclarations du SG.

Dans les cercles au niveau du FLN, on stigmatise les critiques sur Belkhadem, car on pense que cela ne peut qu’affaiblir le parti, d’autant que les autres clans qui s’opposent à Saâdani et qui dénoncent son « accaparement » du parti depuis août 2013, comme Abada ou Belayat, voire Daâdouaâ (un ancien président du groupe parlementaire du FLN), ne baissent pas les bras et annoncent même qu’ils vont confectionner des listes parallèles pour contrer les listes du FLN. Sont-ils puissants et capables de remuer le parti et l’opinion ? Vont-ils déstabiliser Saâdani et ses hommes ?

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email