-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le cartable moins lourd

Le cartable moins lourd

La mise en œuvre des réformes du système du baccalauréat proposées par les experts en juillet dernier, lors de la conférence nationale d’évaluation de la réforme de l’école, nécessite d’abord l’approbation du gouvernement sans lequel aucun changement ne sera opéré, selon la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit. 

Dans le cadre de ces reformes, il sera aussi question de réduire les fournitures scolaires pour rendre le cartable moins lourd, notamment pour les élèves du primaire.

« Ces propositions requièrent l’aval du gouvernement car elles s’inscrivent dans le cadre du système national des examens », a-t-elle justifié hier dans un entretien à l’APS en ajoutant que son ministère réunira les propositions issues de cette conférence avant de les soumettre au gouvernement avant la fin septembre.

Les experts qui ont pris part à cette conférence avaient suggéré une réduction du volume horaire des épreuves du baccalauréat et l’organisation de deux sessions du BAC.

La première devant sanctionner la 2e année secondaire et la seconde au terme de la troisième année secondaire. Benghebrit a estimé pour sa part que, l’introduction d’une première session en deuxième année secondaire requiert une autre proposition consistant en la fiche d’évaluation continue pour garantir l’assiduité des élèves.

« Cette proposition n’implique pas une annulation de certaines matières, mais plutôt une anticipation de l’enseignement de ces matières, dispensées en terminale », a-t-elle précisé soulignant que la fiche d’évaluation continue sera toujours en vigueur durant la troisième année secondaire pour inciter l’élève à se présenter aux cours.

 « Avant de mettre en œuvre cette proposition, nous devons disposer d’une vision exhaustive et instaurer une période transitoire, condition sine qua non si le gouvernement venait à donner son accord », a-t-elle ajouté.

Une rentrée sans grabuge 

La ministre s’est voulue très rassurante concernant cette rentrée scolaire. « La rentrée sera sereine grâce au sens des responsabilités qui a caractérisé les dix syndicats lors de la réunion tenue fin août dernier », a-t-elle assuré, éloignant ainsi le spectre des grèves interminables qui ont affaibli le système éducatif des années durant.

« Le ministère de l’Education nationale s’est engagé à satisfaire les principales revendications contenues dans les procès-verbaux des réunions avec les syndicats, signées en mars dernier », a-t-elle affirmé. Parmi ces revendications, il y a lieu de citer l’organisation d’un examen, à la rentrée scolaire pour la promotion de 45 000 enseignants des trois cycles de l’enseignement et la promotion systématique des enseignants aux postes « appelés à disparaître ».

Mme Benghebrit a mis l’accent sur trois principes à travers lesquels son département compte assurer la réussite de la rentrée scolaire, à savoir : « la citoyenneté, l’équité et la qualité ». La ministère veillera à la mise en œuvre d’une série de mesures pédagogiques. Il s’agit de concentrer les efforts sur le cycle primaire qui est à la base de l’éducation de l’enfant, en généralisant l’enseignement préscolaire à toutes les wilayas avant 2017.

Le tamazight enseigné dans 20 wilayas

Selon la ministre, cette rentrée sera marquée par l’élargissement de l’enseignement de la langue amazighe, qui passera de 11 à 20 wilayas, tout en se focalisant sur la langue arabe et les mathématiques, outre l’enseignement des langues étrangères.

Un allègement des cartables

Concernant le livre scolaire, les élèves bénéficieront d’un livre unique englobant les activités scientifiques et un autre pour les activités linguistiques et sociales, en vue d’alléger le poids des cartables d’une part et d’homogénéiser les programmes pédagogiques. Par ailleurs, il sera question de la rationalisation de la gestion du volume horaire scolaire, en assurant 32 semaines d’activités effectives, la promotion des filières mathématiques et mathématiques techniques et la création de davantage d’associations de parents d’élèves au niveau de tous les établissements éducatifs.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email