-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le Brent grimpe à 82 dollars

Le Brent grimpe à 82 dollars

Les prix du pétrole grimpaient mardi en cours d’échanges européens et le Brent repoussait son plus haut en près de quatre ans alors que le marché s’inquiète d’un manque d’offre provoqué par les sanctions américaines sur l’Iran.

Ce mardi matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 82 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 80 cents par rapport à la clôture de lundi, après avoir touché son plus haut depuis novembre 2014 à 82,20 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour la même échéance prenait 41 cents à 72,49 dollars.
Depuis le début de la semaine, le Brent a déjà engrangé 4% de hausse, après une réunion dimanche à Alger de suivi de l’accord de limitation de la production qui engage les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et d’autres producteurs.
Les producteurs, qui représentent plus de la moitié de l’offre mondiale, n’ont pas décidé d’augmenter leur production, alors même que le président Trump avait demandé jeudi sur Twitter à l’Opep de faire baisser les prix.

Les prix du brut ont grimpé ces derniers mois, notamment en raison des sanctions américaines contre l’Iran, qui vont faire disparaître du marché les exportations du troisième producteur de l’Opep.

Réuni à Alger, le Comité ministériel “a exprimé sa satisfaction concernant les perspectives actuelles du marché pétrolier, avec un équilibre globalement sain entre offre et demande”, selon la déclaration finale de la rencontre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email