-- -- -- / -- -- --
Nationale

Le baril franchit les 63 dollars : L’or noir prend des couleurs

Le baril franchit les 63 dollars : L’or noir prend des couleurs

La purge politique sans précédent qui sévit en Arabie saoudite serait pour beaucoup dans la hausse inattendue des cours du pétrole. Pratiquement, cela fait plus de trois ans que ces cours n’ont pas atteint un seuil aussi élevé.

Tous les experts restent figés sur l’arrestation de personnalités de haut rang de ce royaume, l’un des plus gros producteurs de brut au monde.

A New York, le WTI, qui est la référence américaine du brut, a gagné plus de 10 cents, dépassant les 56 dollars le baril pour des livraisons le mois prochain. Ce qui constitue le plus haut niveau depuis juillet 2015. Pour le Brent, la référence du pétrole algérien, les cours affichaient 63,05 dollars le baril en fin d’après-midi. Les analystes le savent.

Ce qui se passe chez le premier exportateur mondial de pétrole est lourd de sens et suscite des inquiétudes. Cela a un impact direct et massif sur les marchés et constitue naturellement un facteur de hausse des cours.

Bien plus que cette vague d’arrestations de princes et d’hommes d’affaires parmi les plus puissants de l’Arabie saoudite pour « corruption « , les investisseurs craignent un début de déstabilisation de toute la région.

Ils sont en train de décortiquer les liens entre cette purge massive et d’autres événements, comme le crash d’un hélicoptère tuant plusieurs officiels gouvernementaux saoudiens, l’interception d’un missile balistique en provenance du Yémen, ou la démission surprise du Premier ministre libanais Hariri, ami de plusieurs émirs arrêtés.

Tout le monde veut savoir ce qui se passe dans ce royaume, qui voit la montée en puissance du pouvoir absolu du jeune prince héritier Mohamed Ben Salmane.

Ces événements ne cessent d’alimenter les tensions autour du brut et créent un sentiment d’instabilité, bien que l’accord de l’Opep sur la réduction de la production de pétrole ne soit pas en danger.
La potentielle prorogation de cet accord entre le cartel et ses partenaires ne serait pas dans la feuille de route stratégique de MBS.

Pourtant, on s’attend que cette opération dite anti-corruption mène vers de grands changements politiques en Arabie saoudite et produise des bouleversements importants dans l’équilibre régional.
Allons nous vers un bond jusqu’à 70 dollars ? C’est à une envolée spectaculaire que le marché assiste, d’autant qu’en un an le prix du baril a doublé.

Des 30 dollars le baril en février 2016, on s’attend qu’il effleure les 70 dollars, en raison des tensions politiques dans des régions pétrolifères et une reprise de la demande mondiale face à une offre moindre.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email