Journée du 20 août : Tebboune appelle les Algériens à l’union – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Journée du 20 août : Tebboune appelle les Algériens à l’union

Journée du 20 août : Tebboune appelle les Algériens à l’union
Un socle d'unité consacré depuis la révolution

Il y a des occasions où la Nation célèbre dans communion des dates et des symboles qui contribue à renforcer la cohésion sociale et l’unité nationale. C’est le cas avec la célébration du double anniversaire du 20 août 1955 et 1956. Que ce soit l’offensive du Nord-constantinois ou le congrès de la Soummam, ces deux événements phares de la révolution nationale ont symbolisé l’unité du peuple algérien dans son combat libérateur et sa volonté à préserver, ensuite, une fois indépendant sa souveraineté nationale.

Aujourd’hui, c’est cette unité arrachée de haute lutte qu’il faudrait consolider et préserver face aux défis du monde moderne et surtout les contingences qu’elles soient exogènes ou endogènes visant à a contrarier un acquis chèrement payé et porter atteinte aux institutions de la république algérienne notamment son armée sans laquelle le pays serait livré aux prédateurs de tout poil.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune l’a justement réaffirmé  à l’occasion de son message au peuple algérien. Dans un élan rassembleur, le président a tenu à rappeler «que les efforts à consentir, ensemble, pour permettre à l’Algérie de reprendre la place qui est sienne, sont aussi importants que les pas déjà franchis pour rattraper le temps perdu et récupérer les ressources dilapidées par les corrompus». Le mot «ensemble» résume à lui seul cette volonté présidentielle de consolider le front interne et d’aller de l’avant dans l’édification de la nouvelle Algérie.

Il s’agit pour Abdelmadjid Tebboune «de permettre au pays, … d’amorcer une nouvelle dynamique de développement, une dynamique libératrice d’initiatives et d’énergies, où règneront justice et équité». La libération des initiatives et des énergies avec pour socle les normes de justice et d’équité nécessite justement une unité nationale sans cesse renforcée. Dans cette optique, le chef de l’Etat réaffirmera «que dans l’Algérie que nous bâtissons ensemble, il n’est point de place aux pratiques qui ont entamé la confiance du peuple envers les institutions de l’Etat».

La loi sera au-dessus de tous étant la base du contrat social entre les Algériens. «La loi sera suprême et châtiera quiconque oserait toucher à l’argent du peuple, ou attenter aux garde-fous régissant l’appartenance à ces institutions», précisera le président Tebboune. La référence à la moralisation et à l’assainissement de la sphère politico-économique est claire. Il s’agit de bannir les dérives qui ont entachées la pratique politique ces dernières années et qui ont conduits le pays au bord du précipice.

Cependant, «les portes resteront grandes ouvertes devant toute ambition ou aspiration au gain, pour peu que cela se fasse dans un climat propre et transparent, et dans le cadre des incitations et encouragements offerts par l’Etat pour créer de la richesse et des emplois», dira Abdelmadjid Tebboune. Autant de garanties indispensables pour lancer les initiatives créatrices de richesses et d’emplois sans chasse aux sorcières ni ostracisme.

Il s’agit en fin de compte de jeter les bases d’un front interne non seulement solide mais convaincu de l’ambition constante de contenir toute forme de menace et tout type de péril afin que l’Algérie soit «capable de faire face aux défis qui se posent dans son environnement proche».

Il est plus qu’évident qu’avec un makhzen sionisé complétement inféodé aux stratégies impérialistes les menaces sont directes et palpables . Les attaques contre les Algériens et les Sahraouis dans les territoires libérés du Sahara occidental occupé, les manœuvres hostiles à l’Algérie au sein de l’Union africaine et de l’ONU ainsi que les campagnes médiatiques anti-algériennes et de désinformations sont autant de faits qui confirment l’hostilité marocaine et israélienne envers l’Algérie.

Avec un front interne renforcé et une union nationale réaffirmée, l’Algérie pourra faire face à un environnement régional et international avec son lot de menaces et de périls. Le message du président Tebboune est direct : seule l’union des enfants de l’Algérie la préservera des lendemains incertains.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email