-- -- -- / -- -- --
Sports

L’athlétisme algérien a une réputation à défendre à Rio

L’athlétisme algérien a une réputation à défendre à Rio

L’athlétisme handisport algérien, représenté par  21 athlètes aux Jeux Paralympiques de Rio (7-18 septembre) qui débutent aujourd’hui, ambitionne de confirmer son statut de chef de fil du handisport national et de s’offrir quelques médailles dans une compétition qui ne sera pas de tout repos aux athlètes.

Lors de la dernière édition des JP en 2012 à Londres, l’athlétisme avait offert à l’Algérie 4 or, 6 argent et 6 bronze. Et pour l’édition de 2016, le pari des athlètes et entraineurs au moins rééditer la même performance. 

“Cela ne sera pas facile pour nos athlètes et ils le savent. Le niveau du handisport dans ses différentes disciplines et surtout en athlétisme, a énormément progressé et le podium est devenu très difficile à atteindre”, a expliqué l’entraineur AbdelhakKassouri.

Depuis l’épopée du chef de file de l’athlétisme algérien le défunt Mohamed Allek (auteur de cinq titres paralympiques et une bronze en sprint dans l’histoire de sa participation), plusieurs athlètes ont pris le relais, à l’image des lanceurs et lanceuses Betina, Medjmedj Nadia, Safia Djelal, Nassima Saifi et des sprinteurs Abdelatif Baka, Sofiane Hamdi, le demi-fondiste Samir Nouioua. 

Seule discipline en Algérie à avoir été sacrée dans quatre différentes paralympiades (Atlanta 96, Sydney 2000, Athènes 2004 et Pékin 2008), l’athlétisme handisport jouit, en outre, du statut de la discipline la plus titrée aux JP (16 or, 13 argent et 22 bronze), suivie par le judo avec (3 or par Nine Messaoud,Sid Ali Lamri et Mouloud Nora et 04 bronze dont celle de Zoubida Bouazoug).

A Rio De Janeiro, les athlètes algériens sont censés sortir le grand jeu et être à la hauteur des espoirs et ambitions de l’athlétisme algérien, toujours avide de meilleurs résultats. La sérénité et l’optimisme sont de rigueur chez les 21 athlètes dont de nouveaux jeunes talents prometteurs. 

Sous la houlette dÆun staff technique expérimenté et rompu aux grandes compétitions, la sélection algérienne a effectué “une bonne et satisfaisante” préparation, de l’avis de l’ensemble des entraineurs. “Au vu de la préparation effectuée et de la progression constante de leurs athlètes lors des différents tests effectués, l’ensemble des techniciens ont pronostiqué une performance honorable à Rio”, a indiqué la direction technique nationale (DTN).

Un lourd fardeau est porté par les chevronnés de la sélection qui veulent montrer le chemin des consécrations aux tous nouveaux et leur donner de la motivation supplémentaire dans un rendez-vous d’une toute autre dimension qu’ils découvrent pour la première fois.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email