-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’association Houria : «l’assistance à la femme en détresse»

L’association Houria : «l’assistance à la femme en détresse»

L’association Houria pour la femme algérienne vient d’achever une semaine d’activités, du 16 au 21 septembre à la Grande Poste au profit de la sauvegarde de la femme algérienne en difficulté dans son milieu familial ou social. Un bilan élogieux a marqué ces sept jours d’activités.

L’association Houria a choisi cet endroit pour sa manifestation pour se situer en pleine ambiance avec le centre commercial, installé sous forme de chapiteaux, par la commune d’Alger-centre.

Dans ce lieu très fréquenté du centre de la capitale, l’objectif recherché consiste à faire la promotion de l’artisanat algérien et à offrir la possibilité à ses acteurs de faire connaître leur production et de pouvoir la commercialiser.

On y trouve des objets travaillés dans le bois, le cuir, le fer, la terre, la céramique, mais aussi, des habits traditionnels, du miel pur de la dernière saison et même du nougat fait maison.

C’est donc le bon endroit pour la rencontre de la société algérienne dans sa diversité et c’est dans les échanges de paroles et dans la discussion que des femmes évoquent leurs difficultés aux oreilles attentives des membres de l’association Houria.

La commune d’Alger-centre lui a aménagé un large chapiteau avec des tables et des chaises confortables, pour une communication à l’aise dans un esprit détendu. Dans cette assistance à la femme algérienne, Mme Deia Abbas, vice-présidente de l’association Houria au niveau national, et Mme Dalila Hocine, présidente du bureau d’Alger s’impliquent personnellement.

Animées par un bénévolat sans faille et une volonté déterminée à venir en aide à ces femmes en détresse venues trouver assistance, elles activent avec tout le réseau d’experts et de spécialistes de l’association Houria afin de cerner le problème posé.

Ce sont entre autres des avocats, des éducateurs, des psychologues, des sociologues qui sont sollicités, acceptant eux aussi le bénévolat.
Parmi les nombreux cas soumis à l’association Houria durant cette semaine d’activité à la Grande Poste et qui sont en cours de résolution, figure une situation déchirante, celle d’une femme mère de six enfants que le mari décide d’expulser de la maison familiale pour y refaire sa vie.

L’association Houria entamera les moyens et les interventions nécessaire pour parer à cette dégradante injustice et flagrante ingratitude. Ainsi l’association Houria, composée de femmes, est à même de comprendre les problèmes qui se posent à la femme algérienne et se trouve ainsi bien placée pour y apporter une solution.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email