-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’association des commerçants veut améliorer l’approvisionnement

L’association des commerçants veut améliorer l’approvisionnement

El Hadj Tahar Boulenouar, président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens, a indiqué que son organisation a pris des mesures visant, dit-il, à améliorer le secteur du commerce de détail et celui des artisans.

L’association estime que les intempéries et autres catastrophes naturelles « ne doivent, en aucun cas, empêcher les denrées alimentaires d’arriver à bon port « . « Les consommateurs paient le prix fort lorqu’il pleut, qu’il neige, et que les routes sont coupées.

Rares sont ceux qui peuvent s’approvisionner en produits alimentaires chez l’épicier du coin « , a-t-il souligné au Jeune Indépendant, en marge d’une rencontre marquant le 60e anniversaire de la « Grève des huit jours « , à l’appel du FLN, et qui avait été largement suivie par le peuple et par les commerçants.

M. Boulenouar a déclaré que l’association a décidé de sensibiliser ses adhérents, c’est-à-dire les commerçants membres de son organisation à prendre toutes les mesures pour que, en cas de mauvais temps ou de catastrophe naturelle, les citoyens puissent recevoir normalement, « et dans les prix du marché « , tous les produits dont ils ont besoin.

« Il faut que les populations isolées ne soient pas marginalisées au point de ne pas trouver une baguette de pain ou un paquet de pâtes. Nous avons pris une mesure de manière que nos antennes (ndlr : de l’association) puissent assurer l’approvisionnement dans les meilleures conditions. Nos adhérents prendront en charge toute la chaîne, du grossiste au détaillant.
Le transport est également au programme », souligne M. Boulenouar.

Et d’ajouter : « Une commission a été installée au sein de l’association pour prendre en charge cette épineuse question. Il faut que les produits de large consommation soient acheminés sans interruption aux villageois, aux zones les plus reculées du pays « .

Autre mesure à être adoptée par l’association, « inciter le consommateur algérien à consommer ‘’algérien’’ « . Pour ce faire, un groupe de 15 entreprises algériennes (agroalimentaire, électronique grand public, électroménager…etc. publiques et privées, verront leurs produits mis en valeur dans les magasins, grandes surfaces et autres, « de manière à aider le consommateur à se diriger avant tout vers le « made in Algérie « , avant de songer à acheter ‘’étranger’’ « .

L’association a créé par ailleurs une « cellule de veille commerciale « qui sera composée de juristes, d’experts en économie, de commerçants… Il faut savoir que M. Msitfa, professeur d’économie et de statistique et ancien secrétaire d’Etat, a bien voulu aider cette cellule « en l’y intégrant « en tant qu’expert-conseil « à titre bénévole « .

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email