-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’assassin de Saïd Djouder originaire d’El Harrach

L’assassin de Saïd Djouder originaire d’El Harrach

Dans un communiqué datant d’avant-hier de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), cinq personnes dont l’auteur principal de l’assassinat de Saïd Djouder, candidat FLN aux prochaines élections législatives à Béjaïa, ont été arrêtées.

La DGSN a indiqué que leur âge varie entre 28 et 33 ans et que l’auteur principal de cet assassinat est natif de la commune d’El Harrach (Alger), tandis que les quatre acolytes sont de Koléa (Tipasa).

Disparu depuis le 30 mars dernier, le corps sans vie de Saïd Djouder a été retrouvé, après des recherches minutieuses, le 19 avril dernier dans la forêt de Cap Carbon à Béjaïa. Le 16 avril, son véhicule, de type Polo Volkswagen a été découvert près de la cité EPLF de la commune de Bou Ismaïl, dans la wilaya de Tipasa, par les éléments de la police judiciaire relevant de la Sûreté nationale, qui ont engagé une vaste opération de recherches.

Les policiers de la brigade d’analyses criminelles ont commencé par examiner les appels téléphoniques de la victime, cherchant des preuves ou indices qui leur permettraient d’arriver au but. Des techniques scientifiques de pointe ont été également utilisées par les enquêteurs pour élucider le mystère de ce crime.

Les investigations des policiers spécialisés dans les analyses criminelles ont permis de serrer l’étau sur les bourreaux du candidat FLN à Béjaïa et de réduire le cercle des personnes recherchées, ce qui a permis de localiser et d’identifier les auteurs de ce crime. Grâce à ce grand travail mené par les spécialistes du crime qui relèvent de la DGSN, l’auteur principal de la disparition du candidat FLN, avant qu’il ne soit découvert mort à Cap Carbon, a été arrêté.

Il est natif de la commune d’El Harrach.
Ce dernier a tout révélé aux enquêteurs, tout en dénonçant ses complices, au nombre de quatre, qui seront eux aussi interpellés suite à des perquisitions des domiciles menées à Koléa, wilaya de Tipasa.

Ces derniers vont même dire le lieu où ils ont caché le corps de Saïd Djouder, dans la forêt de Cap Carbon à Béjaïa, ce qui ne laisse aucun doute quant à leur implication (directe ou indirecte) dans le meurtre du candidat FLN. Les investigations sont toujours en cours, précise la DGSN dans son communiqué.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email