-- -- -- / -- -- --
Culture

L’artiste Brahim Tayeb présente son nouvel album

L’artiste Brahim Tayeb présente son nouvel album

Brahim Tayeb, que certains critiques présentent comme le nouveau propulseur de la chanson kabyle, a présenté hier son nouvel album, le dixième, à l’occasion d’une conférence de presse qu’il a animée à la maison de la Culture. Ce nouvel album, intitulé « Sighed ithrannikh « , est composé de six chansons.

Cet intitulé est en réalité le titre de l’une de ces six chansons, dont la durée est de 18 minutes. Brahim Tayeb est connu pour les longues ritournelles de ses chansons. Les longues ritournelles sont généralement propres aux artistes orientaux, comme Oum Keltoum, Farid El-Attrache, Abdelhalim Hafadh et tant d’autres.

« Il n’est pas rare, dit Brahim Tayeb, que je ressente le besoin de transmettre des messages à travers ces ritournelles, d’où, peut-être, une certaine longueur excessive que certains mélomanes peuvent y trouver ».

Le conférencier s’est montré très prolixe dans son intervention. A certaines de nos questions, l’auteur de Oussann ini, dont la durée est de 43 minutes et 37 secondes, a souligné sa disposition à composer des musiques pour des chanteurs le sollicitant à cet effet. Quant aux musiques de films, il a avoué en avoir déjà composé.

Par exemple, la musique du film du cinéaste Ali Mouzaoui, intitulé Amimezrane, est celle de Brahim Tayeb, de même pour Tayemmats, dirigé par un groupe de jeunes cinéastes. Lors de sa conférence, Brahim Tayeb a évoqué Hassiba Amrouche avec qui il a chanté en duo.

« La voix de Hassiba Amrouche est l’une des meilleures dans le monde « , a avoué le conférencier, avant de citer des légendes kabyles comme Chérif Kheddam, Idir, le Dr Lounis Aït-Menguellet, feu Rabah Taleb, Nouara, etc.

S’agissant des tournées nationales et internationales, Brahim Tayeb les a conditionnées aux invitations seulement. Concernant le nouvel album qui vient de sortir sur le marché, Brahim Tayeb a déclaré avoir mis neuf mois pour le finaliser.

« Le dernier enregistrement, a-t-il dit, a eu lieu au mois d’août passé ». Notons enfin que Brahim Tayeb, aujourd’hui âgé de 52 ans, n’a pas caché sa tendance pour le changement, ce qui explique d’ailleurs les nouveaux sons, les nouveaux instruments ainsi que les nouveaux rythmes introduits dans ses chansons.

La conférence de presse a été suivie par un petit récital. Avec sa guitare, Brahim Tayeb a bercé l’assistance avec quelques chansons dont certaines sont inédites comme A thezi, si mataoune ikmedensmekhthi (O jeunesse, c’est avec des larmes que nous te remémorons) « .

L’assistance, mélomane, a suivi le récital avec beaucoup d’attention. La suite de l’événement a été traduite par la vente-dédicace du nouvel album, et ce à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email