-- -- -- / -- -- --
Nationale

L’article 41, un acquis important selon Grine

L’article 41, un acquis important selon Grine

Le ministre de la communication, Hamid Grine, a indiqué, hier à Ouargla, que l’article 41 dans le projet de révision de la Constitution, portant dépénalisation du délit de presse, constitue un acquis « important » vers le véritable professionnalisme de la presse en Algérie.

Intervenant en ouverture d’une conférence sur « les dispositions relatives à la presse, contenues dans le projet de révision de la constitution », le ministre a affirmé que « l’article 41 réunit les conditions de la consécration de la liberté d’expression » et accorde la liberté « absolue » à la presse en veillant, toutefois, à ne pas porter atteinte à la dignité des personnes.

Cette démarche, a-t-il ajouté, s’inscrit dans le cadre du projet du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et traduit les efforts entrepris depuis 2014 par le ministère de la Communication en vue de consolider le professionnalisme de la presse en Algérie, a soutenu M. Grine. Ces efforts ont permis jusque-là de délivrer près de 4.500 cartes de journaliste professionnel, de la presse écrite et audiovisuelle, a-t-il ajouté. 

« La délivrance de ce nombre important de cartes ne signifie nécessairement que l’ensemble tous les journalistes qui en ont bénéficié font preuve de professionnalisme, une qualité que seul le travail de terrain octroie, mais que cette carte permettra l’accès aux sources d’information, en tant que droit constitutionnel », a expliqué le ministre de la Communication.

Poursuivant son intervention lors de cette conférence, troisième du genre après celles de Constantine et Oran, le ministre a estimé que « les conditions sont réunies pour permettre l’exercice du métier de journaliste en Algérie, et qu’il est du devoir des journalistes de faire preuve d’objectivité et de crédibilité dans le traitement de leurs thèmes ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email