-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée turque prend position dans la province d’Idlib

L’armée turque prend position dans la province d’Idlib

Après s’être déployée à Idlib, province du nord-ouest syrien proche de la Turquie, l’armée turque a annoncé avoir entamé l’installation de postes d’observation afin d’établir l’une des quatre zones de désescalade.

Des troupes turques ont procédé à l’installation de points d’observation dans la province d’Idlib dans le nord de la Syrie en vue d’instaurer une zone de désescalade, a annoncé ce vendredi l’état-major turc dans un communiqué.

« Dans le cadre des accords conclus à Astana, le 12 octobre, les troupes turques opérant dans la zone de désescalade d’Idlib ont entamé les travaux d’installation de postes d’observation afin de veiller au respect du cessez-le-feu, assurer la livraison de l’aide humanitaire et créer des conditions contribuant au retour des civils dans leurs maisons », indique le communiqué diffusé par l’armée.

Selon la chaîne NTV, 8 chars turcs ainsi qu’une cinquantaine de véhicules blindés et 200 militaires ont traversé la frontière avec la Syrie et sont entrés sur le territoire de la province d’Idlib.

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait annoncé dimanche le début d’une opération de reconnaissance à Idlib en vue d’établir une zone de désescalade comprenant cette province du nord-ouest de la Syrie qui échappe au contrôle de Damas, mais aussi une partie des provinces voisines de Hama (centre), d’Alep (nord) et de Lattaquié (ouest).

De son côté, le Premier ministre turc Binali Yildirim a déclaré dimanche 8 octobre qu’Ankara et Moscou coordonnaient leurs actions dans la province syrienne d’Idlib pour assurer la sécurité des civils. Au lendemain de l’annonce faite par Ankara d’une prochaine opération dans la région syrienne d’Idlib, le Premier ministre turc Binali Yildirim a indiqué que la Russie et la Turquie coopéreraient dans la zone pour assurer la sécurité.

Quant au dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan il a annoncé récemment dans un discours diffusé par la télévision turque que l’armée de son pays était prête à participer à l’opération dans la province d’Idlib, dans le nord-ouest syrien, aux côtés des combattants de l’Armée syrienne libre (ASL).

« Aujourd’hui, l’Armée syrienne libre (armée d’opposition soutenue par l’Occident) a commencé une opération sérieuse à Idlib. La Turquie n’autorisera jamais la création d’un couloir terroriste près de sa frontière », selon M.Erdogan.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email