-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée syrienne reprend une hauteur stratégique au sud d’Alep

L’armée syrienne reprend une hauteur stratégique au sud d’Alep

Suite à une confrontation avec les terroristes, l’armée et les groupes populaires de résistance syrienne ont repris le contrôle de la hauteur de Bazza’a, au sud de la ville d’Alep.

« L’offensive se poursuit avec succès. Nous avons réussi à reprendre le contrôle de la hauteur de Bazza’a avec l’aide de l’armée syrienne. Encore une hauteur et les terroristes, repliés dans le quartier 1070, seront encerclés de tous les côtés », a précisé une source au sein de la milice locale.

Il est à noter que la hauteur de Bazza’a constitue un point stratégique de la contrée, depuis lequel les terroristes contrôlent la majeure partie du quartier 1070. Dans le cadre de l’offensive, les forces gouvernementales envisagent également de s’emparer de la hauteur de Hekmeh afin de couper toutes les voies d’approvisionnement des terroristes.

Dans la nuit du 23 au 24 octobre, l’armée syrienne a réussi à reprendre le contrôle des dispositifs de défense antiaérienne dans le sud d’Alep et d’une hauteur avoisinante abritant une antenne relais. L’offensive des troupes gouvernementales se déroule quelques heures après la fin de la pause humanitaire censée permettre aux habitants de la ville, tout comme aux terroristes, de sortir d’Alep est.

La trêve n’a pas été une réussite, les terroristes refusant de quitter la ville et menaçant de mort les civils souhaitant sortir. Le 20 octobre, trois militaires russes, employés du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, ont été blessés suite aux tirs de rebelles à al-Macharka non loin d’Alep, a affirmé le Centre dans un communiqué.

« Afin de leur dispenser une aide médicale, les militaires russes ont été emmenés sur la base aérienne de Hmeimim. Leurs vies sont hors de danger », précise le communiqué. 

Les terroristes ont en outre exécuté publiquement 14 représentants des autorités locales à Alep, ceci comme punition pour avoir appelé à quitter les quartiers contrôlés par les terroristes. « Les membres du groupe Ahrar al-Cham ont publiquement exécuté 14 représentants des autorités locales de l’est d’Alep car ils avaient exhorté les habitants locaux et les représentants de groupes armés à quitter les quartiers de la ville assiégée par les terroristes », affirme le communiqué.

Plus tôt dans la journée, des rebelles s’en sont pris aux positions de l’armée syrienne dans le nord d’Alep, aux alentours de la route Castello. Les terroristes de Fatah al-Cham, nouveau nom du Front Al-Nosra, ont à leur tour tiré sur les habitants d’Alep ressemblés près de l’entrée d’un couloir humanitaire dans le quartier de Bustan al-Qasr, à Alep. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email