-- -- -- / -- -- --
Monde

L’armée syrienne reprend à Daesh la citadelle de Tadmor

L’armée syrienne reprend à Daesh la citadelle de Tadmor

L’armée gouvernementale syrienne a repris vendredi la citadelle de Tadmor qui était occupée par Daesh depuis mai 2015, ont constaté les médias.

« Nos forces armées, en coordination avec les Forces de défense nationale, ont pris le contrôle de l’ancienne citadelle de Tadmor (Palmyre) après avoir infligé de lourdes pertes aux terroristes de Daesh « , a affirmé une source militaire citée par la télévision officielle, et rapportée par l’AFP.

La télévision a ajouté que les forces gouvernementales, qui bénéficient à Tadmor du soutien de l’aviation russe, avait également coupé la route cette ville du centre de la Syrie et Deir Ezzor, un fief de Daesh dans l’est du pays. Daesh avait chassé l’armée syrienne de la citadelle de Tadmor en mai 2015 et contrôlait depuis la ville et ses ruines antiques, classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Lentement, pour préserver le patrimoine Les forces régulières « se trouvent à 600 mètres (…) du cœur des ruines mais avancent lentement à cause des mines « , a affirmé à l’AFP le directeur des Musées et Antiquités de Syrie.

« Tadmor sera bientôt entièrement libéré », a ajouté Maamoun Abdelkarim, qui a assuré que l’armée avait « libéré le quartier des hôtels et restaurants ainsi que la Vallée des tombeaux « , célèbre pour ses tours funéraires, dans le sud-ouest de la ville. Selon une source militaire, des combats de rues ont également lieu dans deux quartiers du nord-ouest de Palmyre.

M. Abdelkarim dit avoir demandé aux autorités syriennes « de préserver la cité (antique) des destructions « , où l’EI a déjà réduit en poussière plusieurs trésors archéologiques comme l’Arc de triomphe et les temples de Bêl et de Baalshamin, des symboles de l’essor de cette cité de plus de 2.000 ans.

« A mesure que nous approchons du site antique, nous utilisons moins d’armes lourdes et d’artillerie pour ne pas porter atteinte à ce qui reste des ruines », a affirmé une source militaire.

Les faucons du désert

Selon l’agence russe Sputnik, c’est le groupe armé syrien « Brigade des Faucons du désert « (Liwaa Suqour Al-Sahara) qui a assisté les troupes gouvernementales dans cette bataille.

« L’infanterie de l’armée syrienne et les forces alliées ont repris le contrôle de l’entrée de la ville de Palmyre après la prise hier de la colline de SyriaTel, et aujourd’hui du château historique de Palmyre « , a indiqué une source militaire à Sputnik. Sur cette colline située à 600 mètres de l’antique cité, se trouve l’antenne-relais du réseau mobile.

Avant sa prise, le détachement d’avant-garde de l’armée syrienne avait encerclé petit à petit la citadelle, sous le feu des snipers et des mortiers de Daesh, qui arrosaient également les hauteurs contrôlées par l’armée syrienne.

Selon la source militaire, la libération complète de Tadmor n’est désormais plus qu’une question de temps, suite à une opération de grande envergure et à une puissante progression sur trois axes vers la ville. D’autant que son entrée est désormais reconquis.

Progression de jeudi

Jeudi, les unités des Faucons du désert ont réussi à atteindre le sud-est de Tadmor, repoussant Daesh à l’extrémité de la ville, a annoncé un correspondant de RIA Novosti sur place.

Elles sont entrées dans la ville depuis un carrefour de la route gouvernementale Damas-Palmyre-Deir ez-Zor. Au bout de quelques heures de combats acharnés, les combattants ont réussi à repousser les miliciens à l’extrémité de la ville.

« Les combattants de l’armée syrienne sous le commandement du colonel Suheil avancent vers Tadmor depuis le flanc gauche. Pour le moment, la Citadelle est contrôlée par les djihadistes. Ce matin, nous avons lancé l’assaut sans le soutien de l’aviation, paralysée par une tempête de sable « , a indiqué un combattant des Faucons du désert. Selon lui, l’assaut était soutenu par l’artillerie syrienne.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email